Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2013 4 11 /07 /juillet /2013 21:55

Merci aux éditions JC Lattès et à Livraddict pour ce partenariat.

http://www.livraddict.com/covers/99/99258/couv31707414.jpg

Titre VO : The Mistress's Revenge

Edition : JC Lattès

377 pages

 

Synopsis :

Après cinq années de passion secrête, Clive quitte Sally pour se consacrer à sa famille, laissant Sally en chute libre. Tout commence par une promenade innocente devant chez lui, une petite visite à la brasserie où travaille son fils. Puis Sally se met à épier la femme et la fille de Clive sur Facebook. Mais rien de grave, n’est-ce pas ? Tout le monde fait ça, non ? Jamais, depuis Liaison Fatale, les répercussions d’un adultère n’avaient été exposées de façon si dérangeante et pleine d’humour noir. La vengeance d’une maîtresse est un premier roman très prometteur. Car après tout, qui n’a jamais rencontré de femme tout à fait normale qui a perdu la raison après avoir eu le cœur brisé ?

 

Mon avis :

En voyant le titre du roman ainsi que son résumé, j’étais toute contente de pouvoir le lire car je n’ai pas l’habitude de lire ce genre de roman mais également je pensais tomber sur un livre un peu plus intéressant.

 

Je voulais un livre qui parle vraiment de vengeance mais je n’ai pas trouvé réellement de vengeance dans ce roman. D’accord, le personnage principal voit de temps en temps la femme de son ex-amant et la fille de celui-ci mais ce n’est pas vraiment une vengeance à proprement parler, si ?

 

J’aurais voulu qu’il se passe des choses comme dans les téléfilms de l’après midi mais hélas la seule personne qui se venge réellement dans l’histoire, c’est l’amant donc le titre aurait pu être « La vengeance d’un amant et la détresse de la maîtresse » car le personnage principal est plutôt en détresse que réellement vengeresse.

 

Peut être que je ne vois pas là dedans, la vengeance et que je suis plus troublée par la dépression, par la détresse de la fille adolescente qui ressent le malaise de la mère et par le presque je m’en foutisme du compagnon que par la vengeance mais pour moi, il n’y a pas de réelle vengeance.

 

Enfin, vers la fin dans les 50 dernières pages, on a enfin un aperçu de la vengeance mais il a fallu voir plus de 300 pages sans réelle vengeance ou alors était-ce calculé ? J’aimerais croire à cette version mais je me doute que ce n’est pas comme ça, je ne ressens pas Sally comme quelqu’un de calculateur.

 

 

Malgré cela, je trouve que le roman est facile à lire, limite addictif malgré ce sentiment de « tromperie » sur l’histoire réelle du roman.

 

Note : 8/10

Partager cet article

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Grenier de Sayyadina
  • Le Grenier de Sayyadina
  • : Vous trouverez ici tout ce que j'aime dans la vie : les livres, le cinéma, les séries à gogo (quand j'achète le dvd), parfois des concerts et des pièces de théatre.
  • Contact

Lecture en cours

 

http://img.livraddict.com/covers/112/112276/couv71179442.png