Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 novembre 2014 5 14 /11 /novembre /2014 17:45

Livre lu dans le cadre d'une Masse Critique organisée par Babelio

Edition Adabam

Plus ou moins 430 pages

 

Synopsis

Partez dans une grande aventure au cours de la deuxième croisade et découvrez l'histoire des Templiers. 
Arnaud de Masatan est un jeune homme très attaché à sa mère. Face à la violence de son père surnommé le Prince Noir, il veut protèger sa mère. Nous sommes en 1147, à la veille de la deuxième croisade, alors que son père vient de commettre l’irréparable, Arnaud intègre l’Ordre du Temple. Il part en croisade en compagnie des valeureux chevaliers Templiers et du roi Louis VII. Mêlé bien malgré lui à un complot, il devra affronter ses ennemis pour prouver son innocence. Son voyage est périlleux, semé de pièges et de découvertes très inattendues.

 

Mon avis

J'ai trouvé ce roman relativement intéressant par rapport à l'Histoire mais également afin de ne pas paraitre trop lourd, il y a comme une sorte d'enquête mais également des dessins durant tout le long (pas à toutes les pages).

 

Je dois dire que ce livre m'a appris plusieurs choses que je ne connaissais pas car mise à part l'histoire, en fin de livre, il y a une partie qui enseigne. J'ai appris qu'il n'y avait pas eu que les Templiers mais qu'il existait un autre ordre les Hospitaliers et qu'ils avaient des tendances religieuses.

 

C'était également appréciable de voir une liste des personnages en début de livre et de souligner ceux qui ont existés ou pas.

 

J'ai eu l'occasion de regarder un peu le style de l'auteur et de regarder à peu près l'âge où on peut lire ce roman et il est spécifié à partir de 10 ans, je ne veux pas faire dans le genré mais je vais dire qu'il faut que ça plaise à l'enfant car sincèrement on m'aurait mis ce livre entre les mains à cet âge là, je l'aurais jeté très loin car les batailles très peu pour moi mais les mentalités évoluent les enfants aussi mais je pense qu'avant de lire ce livre, les parents devraient le lire et se renseigner un peu pour mettre les enfants dans le contexte.

 

Moi, il m'a plu et je pense que c'est le principal.

 

Note: 10/10

 

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article
9 novembre 2014 7 09 /11 /novembre /2014 17:07

Livre lu dans le cadre du challenge ABC 2014 (22/26)

Titre VOHundraåringen som klev ut genom fönstret och försvann

Pocket

544 pages

 

Synopsis

Le jour de ses cent ans, alors que tous les notables de la ville l'attendent pour célébrer l'événement, Allan Karlsson s'échappe par la fenêtre de sa maison de retraite quelques minutes avant le début de la fête organisée en son honneur. Ses plus belles charentaises aux pieds, le vieillard se rend à la gare routière, où il dérobe une valise dans l'espoir qu'elle contienne une paire de chaussures. Mais le bagage recèle un bien plus précieux chargement, et voilà comment Allan se retrouve poursuivi par la police et par une bande de malfrats… Commence alors son incroyable cavale à travers la Suède, mais aussi, pour le lecteur, un étonnant voyage au coeur du XXe siècle, au fil des événements majeurs auxquels le centenaire Allan Karlsson, génie des explosifs, a été mêlé par une succession de hasards souvent indépendants de sa volonté.

 

Mon avis

Ce livre fait partie des livres où à chaque chapitre on est obligé de dire "WTF" car à chaque fois l'histoire se "complique" car on s'aperçoit qu'Allan a participé à l'Histoire du monde.

 

Au départ, je croyais vraiment tomber sur un livre d'un vieillard en cavale mais en lisant on s'aperçoit bien qu'il y a plus que cela. Certaines personnes disent que ça leur fait penser à Forrest Gump moi ça me fait un peu penser au brave soldat Chveik. Le personnage principal n'est pas vraiment un héros, il est l'anti héros par excellence qui arrive toujours à ses fins avec de grands écarts et des moments où on se demande comment il a fait pour ne pas recevoir une balle dans la tête.

 

En y réfléchissant bien si l'histoire n'avait contenu que les aventures d'un centenaire, je ne sais pas si elle m'aurait plu mais malgré le fait qu'on mélange passé et présent, j'ai trouvé qu'il y avait des histoires un peu trop grosse et qui parfois tiraient sur la longueur.

 

Note: 7/10

 

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article
1 novembre 2014 6 01 /11 /novembre /2014 15:58

Livre lu dans le cadre de la Masse Critique organisée par Babelio

Editions HC

415 pages

 

Synopsis

Dans une Allemagne entre Moyen Âge et Renaissance, dans un monde que se disputent la peste et la lèpre, la famine et la guerre, deux femmes se battent pour accomplir leur destin. Au crépuscule du Moyen Âge, au coeur de la forêt saxonne, une jeune femme abandonne son enfant avant d'être rattrapée par les gardes du seigneur de Magdeburg qui l'accuse de sorcellerie. Depuis la "Hexenturm" et ses fantômes avilissants, elle va choisir d'assurer seule sa défense. Quinze ans plus tard, alors que les premiers feux de la Renaissance et de la Réforme commencent à briller sur Wittenberg, Gretchen – qu'immortalisera Goethe trois siècles plus tard – ne sait pas encore que la quête de son identité l'amènera à croiser ceux qui sont en train d'écrire l'histoire, qu'il s'agisse de Luther, Cranach ou du très mystérieux docteur Faust. Quel lien unit ces deux femmes ? Quel secret les rapproche ? La Renaissance que découvre Gretchen et le Moyen Âge dans lequel se débat Eva sont-elles des périodes si distinctes ? La lumière a-t-elle vraiment succédé à l'ombre ? Et le bien au mal ? 

 

Mon avis

Je dois dire que les romans concernant l'Allemagne historique ne font pas partie de ma bibliothèque et que l'histoire du pays est encore pour moi, un peu vague surtout quand on ne sait pas par où commencer.

 

Mais depuis ce roman, j'ai enfin un moment où commencer, où m'orienter, quelle période pourrait m'intéresser plus qu'une autre et je pense l'avoir trouvée dans cette partie où un certain Martin Luther a décidé de partir de l'Eglise catholique mais c'est également le tournant entre Moyen Âge et Renaissance qui est également intéressant sans parler du nombre de peintre qui existaient à l'époque.

 

L'histoire aurait pu se concentrer sur l'Histoire et notamment sur la chasse aux sorcières qui a fait beaucoup de bruits en Europe (et par la suite en Amérique), sur le procès d'Eva Mathis sans pour autant avoir ce côté un peu fantasque avec l'esprit du Malin qui rôdait autour (quite à avoir le Malin qui parle autant prendre aussi Dieu).

 

Malgré ce fait, j'ai trouvé l'histoire très intéressante mais également elle me paraissait très bien documentée (pour le peu que je me rappelle des cours d'histoire que j'ai eu).

 

Ceci est une agréable découverte qui finit pas vraiment avec un happy ending mais elle en a quand même la saveur.

 

Note: 9/10

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article
24 octobre 2014 5 24 /10 /octobre /2014 21:25

Livre lu dans le cadre du challenge ABC 2014 (21/26)

Titre VO: Angels and Demons

Pocket

623 pages

 

Synopsis

Robert Langdon, le célèbre spécialiste de symbologie religieuse, est convoqué au CERN, en Suisse, pour déchiffrer un symbole gravé au fer rouge retrouvé sur le corps d'un éminent homme de science. Il s'agirait d'un crime commis par les Illuminati, une société secrète qui vient de resurgir après une éclipse de quatre siècles et a juré d'anéantir l'Église catholique. Langdon ne dispose que de quelques heures pour sauver le Vatican qu'une terrifiante bombe à retardement menace !

 

Mon avis

Je retrouve Robert Langdon des années après avoir lu Da Vinci Code mais également des années après avoir vu le film avec Tom Hanks (d'ailleurs, mon Langdon ne ressemblait pas beaucoup à Tom Hanks).

 

Je dois dire que ce livre est par moment sous estimé, j'ai aussi eu l'impression que beaucoup de personnes se sont focalisées sur une seule chose: les Illuminati sont partout. Je me suis plutôt focalisée sur autres choses mais je pense que c'est ma façon d'être et de voir aussi le monde, j'ai été émerveillée par le voyage à travers Rome et à travers le Vatican. Les parties plus architecturales m'intéressaient plus que l'histoire en elle même. C'est peut être une des raisons pour laquelle j'aime bien Robert Langdon puisqu'il est enseignant en histoire de l'art (avec une spécialisation en symbologie religieuse).

 

Je serais curieuse de refaire le même parcours qu'il a fait à Rome.

 

Pour l'histoire en elle même, j'ai été quelque peu bernée, je dois dire que je me rappelais que vaguement le film et donc les découvertes qui ont été faites, ont vraiment été de grandes découvertes par contre je trouvais que certaines (une en particulier) était particulièrement grosse.

 

Je me tenterais bien par un autre de ces romans.

 

Note: 8/10

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article
12 octobre 2014 7 12 /10 /octobre /2014 12:10

Livre lu dans le cadre de la Masse Critique de Babelio

Le Passeur

192 pages

 

Synopsis

1er septembre 1977, Maria Callas est chez elle, dans son grand appartement parisien de l’avenue Georges-Mandel, seule. Rideaux tirés, elle regarde les photos de ses rôles, réécoute ses disques et se souvient de sa vie.

 

Elle disparaît le 16 septembre au matin. On a dit que le grand air de Tosca, Vissi d’arte, vissi d’amore (« J’ai vécu d’art, j’ai vécu d’amour ») résumait toute son existence : elle a vécu d’art, c’est certain, mais d’amour ?


Dans ce récit émouvant en forme de journal imaginaire, Alain Duault revit les deux dernières semaines de la diva. Il se glisse dans sa peau comme dans ses rôles, explore son existence flamboyante et douloureuse passée aux côtés de personnalités qui, chacune à sa manière, partagèrent sa vie, tels Luchino Visconti ou Aristote Onassis.

 

Des vivas sur les plus grandes scènes d'opéra du monde aux turpitudes de sa vie amoureuse, Maria Callas dévoile ainsi, dans ce qui pourrait être son testament, une partie de ses mystères et de ses ombres.

 

Mon avis

 

Tout d'abord, je dois remercier Babelio, la maison d'édition Le Passeur pour l'envoi aussi rapide du livre mais je dois également remercier l'auteur Alain Duault pour la dédicace, c'est bien la première fois qu'on me dédicace un livre et un que j'ai reçu pas un où j'ai dû faire la file pendant des heures.

 

Je dois dire que je suis relativement novice en matière d'opéra mais je connais au moins la Callas de nom et je connais son timbre de voix. Ce livre m'a également permis de découvrir des opéras que je ne connaissais pas et dont Youtube fut mon sauveur pour certaines chansons dont on parlait dans ce livre pour au moins mettre une note sur ce qu'il était dit.

 

On sent en lisant ce livre que l'auteur est un réel adepte de l'opéra et qu'il a également fait ses recherches (en même temps, il a écrit le dictionnaire pour les amoureux de l'opéra, ça serait bête qu'il connaisse pas son sujet).

 

Malgré que ça soit une biographie fictive, on se prend au jeu d'entrer dans la vie de Maria Callas ou plutôt dans les 15 derniers jours de sa vie. Je connaissais certains détails grâce à Secrets d'histoire (et Stéphane Bern) mais ça ne m'a pas empêché d'apprécier cette écriture.

 

Ce livre m'a donné envie de regarder ou d'écouter La Traviata mais celle avec Maria Callas.

 

Note: 10/10

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article
8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 10:47

Livre lu dans le cadre du challenge ABC 2014 (20/26)

Titre VOPoisoner Mysteries, book 1: Poison, A novel of the renaissance

Pocket

502 pages

 

Synopsis

Rome, été 1492. Une époque troublée pour la chrétienté, qui s'est rendue coupable quelques mois auparavant de promulguer l'édit décrétant l'expulsion de tous les Juifs d'Espagne. Mais la cité éternelle s'émeut moins de leur sort que de celui du pape, Innocent VIII, dont on dit qu'il est mourant. Cette nouvelle attise pourtant davantage les ambitions qu'elle ne suscite la prière.
Au service de la famille des Borgia depuis toujours, Francesca apprend la mort de son père (l'empoisonneur attitré de la famille) dans des circonstances douteuses. Commence alors pour elle une quête de vengeance, qui la pousse à prendre la suite de son père.
Ses recherches vont lui faire découvrir que l'expulsion des Juifs d'Espagne n'est que le prélude à des actes plus monstrueux encore et que le pape, à la santé déclinante, compte bien autoriser depuis le Vatican. Il s'agit à présent de le neutraliser, tout en aidant Rodrigo Borgia, son maître, à être élu pape par le conclave.

 

Mon avis

Je ne pense pas avoir un avis relativement correct car je suis fascinée par l'histoire des Borgia depuis quelques années et grâce à la série "The Borgias" et je me pose plein de questions par rapport à cette famille particulière.

 

Ce roman sans entrer à 100% dans l'histoire des Borgia est quand même proche d'une partie de celle-ci et sans pour autant être une biographie, on est dans la fiction où l'auteur a quand même pris des dispositions et s'est documentée sur l'histoire de cette famille.

 

J'ai eu par moment peur en lisant et en me retrouvant face à une empoisonneuse quelque peu "oh je suis une fille, je suis si fragile" mais malgré le fait qu'elle a ses faiblesses, elle a quand même par moment de sacrées paires de c...

 

J'aime bien la façon dont l'auteur parle de l'histoire car il n'y a pas que l'histoire de Borgia, elle n'a pas été que dans cette zone de confort, elle parle également d'autres moments de l'histoire qui se sont déroulées à ce moment-là et on s'aperçoit que la Renaissance n'a rien à envier à l'époque actuelle d'un point de vue religieux et contre les juifs.

 

J'ai vu que l'histoire était une trilogie et j'ai bien l'intention de lire la suite.

 

Note: 10/10

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 18:41

Titre VO: Becoming Jane Eyre

10/18

243 pages

 

Synopsis

Dans le calme et la pénombre, au chevet de son père qui vient de se faire opérer des yeux, Charlotte Brontë écrit, se remémore sa vie, la transfigure. Elle devient Jane Eyre dans la rage et la fièvre, et prend toutes les revanches : sur ce père, pasteur rigide, désormais à sa merci, sur les souffrances de son enfance marquée par la mort de sa mère et de deux sœurs aînées, sur sa passion malheureuse pour un professeur de français à Bruxelles, sur son désespoir face à son frère rongé par l'alcool et la drogue, sur le refus des éditeurs qui retournent systématiquement aux trois sœurs Brontë leurs premiers romans, envoyés sous pseudonyme.

 

Mon avis

Même si j'ai trouvé le contenu intéressant, j'ai appris certaines choses que je ne connaissais pas sur l'auteur et sa famille. Je n'ai pas trouvé le livre en lui même fort transcendant, j'ai trouvé que par moment l'histoire était lourde que le style était lourd.

 

Je sais que c'est une histoire qui est proche de la biographie et qui est logiquement centrée sur la personne de Charlotte puisque le titre "Quand j'étais Jane Eyre" mais je pense que le titre est également mensongé, on parle souvent des autres soeurs, du frère ainsi que du père.

 

Je ne pense pas que je recommanderais ce livre, il m'a par moment donné un beau mal de crâne.

 

Note: 5/10

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 18:55

Pocket

503 pages

 

Synopsis

New York Mégapole de tous les possibles.
De tous les excès. Où la verticalité des buildings s'oppose à celle des souterrains, toujours plus profonds, peuplés de SDF. Où des hommes se déguisent en vampires pour se repaître de la vie de leur partenaire. Où l'industrie pornographique underground se développe à une inquiétante vitesse. Où l'on vend la mort filmée en direct. Au coeur de ce maelström, le journaliste Brady O'Donnel, dans le sillage de Rubis, femme envoûtante, plonge dans l'enfer.
Celui de la Promesse des Ténèbres.

Note : Ce roman est une préquelle de la Trilogie du Mal : L'Âme du mal, In Tenebris, Maléfices.

 

Mon avis

J'ai longtemps hésité avant de lire un roman de Maxime Chattam car je ne savais pas si ça allait me plaire ni par quel livre commencé. J'ai eu donc le plaisir de voir celui-ci parmi les livres offerts lors de l'action été chez Pocket "2 Pocket achetés, le 3e offert" et vu que les autres ne m'intéressaient pas, je me suis dit que c'était le bon moment pour moi de commencer un de ses livres.

 

En commencant, j'ai été choquée et pourtant il en faut beaucoup pour me choquer mais j'ai été, on va dire, choquée et étonnée par certains détails dans le livre et notamment par la pornographie underground, je n'aurais jamais imaginé ce genre de chose mais après tout, il faut de tout pour faire un monde.

 

A chaque fois, je n'arrêtais pas de me dire que je ne pourrais jamais achever que ça devenait vraiment glauque que j'avais des envies de jeter le livre contre un mur, le brûler mais à chaque fin de chapitre, j'avais la curiosité malsaine en moi qui se réveillait et me disait "continue encore un peu" et je dois dire que j'ai bien fait.

 

J'ai appris quelque chose que je ne doutais pas, c'est le peuple-taupe et ça m'a donné envie d'en apprendre un peu plus sur ces personnes là.

 

Je pense que je vais lire la Trilogie du Mal car ça m'a vraiment bien fait envie.

 

Note: 8/10

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article
13 septembre 2014 6 13 /09 /septembre /2014 16:02

Titre VOA street cat named Bob 

Pocket

245 pages

 

Synopsis

James Bowen est un ancien drogué. Élevé en Australie par une mère aimante mais dépassée, James s'était réfugié dans la drogue et va de rémission en rechute, souvent accompagné par son amie Belle. Quand l'un s'en sort, l'autre replonge. Mais il s'accroche une dernière fois à la vie et décide sur un coup de tête de s'installer en Angleterre pour réaliser son ultime rêve : jouer dans un groupe. Hélas, de groupe il ne rencontre que ceux des SDF : James fait la manche dans la rue.
Un jour, sur le palier de son minuscule studio en banlieue de Londres, il tombe sur un chat qui s'est battu, gravement blessé. James décide de le faire soigner et laisse une fortune au vétérinaire mais une seule chose compte : Bob semble tiré d affaire. À Covent Garden, James emmène son nouveau compagnon félin, qui devient bientôt une attraction partout où il chante. Mais leur duo ne pourra pas continuer : James est arrêté par la police. On lui reproche d avoir agressé verbalement un contrôleur dans le métro. Le seul point de repère de James lorsqu'il sort de prison, c'est son chat. James tente de se reconnecter socialement, il reprend contact avec sa mère en Australie. Vendeur de journaux à la criée devant les sorties de métro, il remporte un succès fou, surtout parmi les filles, qui s arrêtent pour caresser Bob et acheter un journal. Et c'est la célébrité qui attend ce beau matou, filmé par tous les touristes qui traversent Piccadilly, star de You tube. 
Plus que tout, c'est le récit d'une véritable amitié que James nous livre ici.

 

Mon avis

Tout d'abord, je dois dire que je ne lis plus tellement des témoignages ou des autobiographies voire des biographies. Il fut une époque où elles régnaient en maître dans ma bibliothèque et dans ma PAL mais par moment je fais des exceptions comme ici pour la bouille de ce chat car je pense que personne ne peut résister à ce matou qui trône fièrement sur la couverture et qu'on a qu'une envie: le caresser.

 

Je ne sais pas trop ce que je pourrais dire, l'auteur et maître de Bob nous raconte sa rencontre avec lui, son sauvetage mais également le sauvetage de sa propre vie. Alors qu'il était au fond du gouffre, il a réussi à s'en sortir avec l'aide de son chat ou plutôt pour son chat. Je croyais que l'être humain était devenu quelque peu insensible par rapport aux animaux et notamment vis à vis des chats mais en lisant leurs aventures, je me rencontre que j'ai eu parfois tort et ça fait du bien.

 

J'ai eu peur en voyant les dates que Bob ne soit plus de ce monde mais un tour sur Internet m'a rassurée et j'ai pu constater que celui-ci est toujours en forme et porte toujours aussi bien l'écharpe (va faire ça à un de tes chats).

 

Franchement, ce petit témoignage me redonne un peu foi en l'humanité.

 

Note: 10/10 (je sais comment on peut noter un témoignage)

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article
11 septembre 2014 4 11 /09 /septembre /2014 14:19

Titre VO: Beautiful Creatures

Le Livre de Poche

696 pages

 

Synopsis

J’ai longtemps rêvé de cette fille. Elle apparaissait dans un cauchemar où, malgré tous mes efforts, elle tombait sans que je ne puisse la sauver. Je me savais lié à elle d’une façon particulière. Et puis un jour, elle est arrivée en chair et en os dans au lycée de Gatlin, notre petite bourgade du Sud des Etats-Unis. Elle était belle et mystérieuse. Si j’avais su qu’en même temps que cette fille, dont j’allais tomber éperdument amoureux, surgirait aussi une malédiction... Nous étions menacés. Et cette fois, j’allais devoir la sauver... L’amour sera-t-il plus fort que le destin ?

 

 

Mon avis

J'ai eu l'occasion de voir le film avant de lire le livre. GROSSE ERREUR de ma part car j'ai pu voir des commentaires lynchant le film comme je sais pas quoi alors qu'à l'origine j'avais plutôt bien aimé même si je comprenais pas tout et me suis dit que le livre allait résoudre mes lacunes.

 

Il n'a pas fait que les résoudre: j'ai eu droit à une autre version de l'histoire.

 

J'ai souvent eu l'impression que Lena était le personnage principal, la narratrice alors qu'en réalité, elle n'est pas seule, elle est avec Ethan et c'est lui qui est le narrateur ce qui change beaucoup de nombreux romans pour jeunes adultes (ou adolescents) que j'ai eu l'occasion de lire où la fille était la narratrice et la bad ass de l'histoire ou la narratrice et celle à qui toutes les emmerdes arrivent. 

 

Lena est plutôt le genre fille banale, on est à peu près sur qu'on lui ressemble un peu (ou beaucoup) pour le style de vêtement ou par sa façon d'être voir même certaines façons d'aimer quelque chose.

 

Ethan est plutôt le jeune homme à qui tout réussi, il est joueur de basket, il a l'air beau gosse mais lui aussi a ses félures et il a un ami bizarre et il s'en fiche complètement!

 

Pendant un moment, j'ai cru que l'histoire se passait en Louisiane mais en fait, c'est en Caroline du Sud et je dois dire que niveau géographie des USA, je suis relativement perdue car je croyais qu'il n'y avait qu'en Louisiane qu'on trouvait le Bayou.

 

L'écriture est bien, je n'ai pas ressenti le fait que ça soit deux personnes qui ont écrit le livre peut être bien parce qu'elles sont fort complémentaires et ont un style quasi similaire.

 

Ce que j'ai également apprécié, c'est le fait qu'on retrouve des traces d'humour à des moments qui sont quand même sérieux.

 

Je n'ai qu'un bémol: le fait d'avoir changé le titre du livre pour qu'il corresponde avec le film car quand je parle de 16 lunes personne ne comprends.

 

Note: 10/10

 

 

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article

Présentation

  • : Le Grenier de Sayyadina
  • Le Grenier de Sayyadina
  • : Vous trouverez ici tout ce que j'aime dans la vie : les livres, le cinéma, les séries à gogo (quand j'achète le dvd), parfois des concerts et des pièces de théatre.
  • Contact

Lecture en cours

 

http://img.livraddict.com/covers/112/112276/couv71179442.png