Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 09:59

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv41103095.jpg

Fille de la sénatrice Victoria Weston et d'un chirurgien renommé, Cléa a vécu toute sa vie sous le feu des projecteurs. Fuyant la célébrité, elle s'évade grâce au photojournalisme, une passion
transmise par son père qui lui permet de voyager à travers le monde. Lorsque ce dernier disparaît soudainement lors d'une mission humanitaire, les photographies de Cléa laissent apparaître la silhouette d'un étrange jeune homme qu'elle n'a jamais vu auparavant. le jour où le destin l'amène à croiser le chemin de cet inconnu, elle est troublée par la puissante attirance qu'elle ressent pour lui. Alors qu'ils se rapprochent, ils décident de percer ensemble le mystère de la disparition du père de Cléa, et de lever le voile sur le secret, vieux de plusieurs siècles, de leurs liens si intenses… Pris au piège dans un dangereux triangle amoureux et la découverte d'un élixir magique, ils sont condamnés à parcourir le temps pour démêler les zones obscures de leurs passés, sauver leurs vies présentes… et futures.

 

Mon avis

Je vais tenter d'être franche face à ce livre, Hilary Duff n'est pas une romancière ... Hilary ou HD comme certains souhaitent la nommer ( elle même se nomme ainsi ! ) est une touche à tout, elle est actrice, chanteuse et productrice. Moi, je la connaissais comme chanteuse de pop rock acidulée sortant avec des rock stars.

Hilary n'est une romancière, elle n'a juste donné que ses idées à un nègre en même temps quelles stars ne font pas cela de nos jours. Ecrire un roman, n'est pas écrire une chanson.

J'ai trouvé que le début de ce livre trainait en longueur, je n'étais vraiment dans le livre qu'à partir du passage où ils sont arrivés à Rio et où elle a découvert Sage.

Le sujet traité est un sujet que j'adore, le paranormal et les différentes vies qu'on peut avoir mais pour moi, le sujet n'était assez approfondi. Leurs histoires racontées trop vite, la fin est quant à elle sujette à une suite mais je ne suis pas si sure que cela puisse vraiment se passer.

A certains moments, j'avais l'impression de retrouver ce qui avait fait le "succès" de Twilight. Une jeune fille aimant un être qui n'est plus vraiment un être refusant que celui ci ne meurt ne comprenant pas qu'il s'agissait du bien de l'humanité et les suites de ses vies futures.

Peut être que je deviens trop vieille pour lire ce genre de romans mais je n'ai pas pu résister au départ par une envie de découvrir ce qu'HD pouvait m'offrir comme littérature.

Je ne suis pas déçue, plutôt mitigée.

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article
24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 10:35

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41e06MN%2BuZL._SL500_AA300_.jpg

Résumé :

Moi, Soolde Stackhouse, j'ai un faible pour les vampires. Et à La Nouvelle-Orléans, ce n'est pas ça qui manque. Le mien a débarqué dans le bar où je travaille un samedi soir. Comme j'ai la faculté de lire dans les pensées d'autrui, j'ai vite compris qu'il avait de gros ennuis : des chasseurs de vampires lui tendaient un traquenard. Ni une ni deux; je lui ai sauvé la vie. C'est ainsi que j'ai fait la connaissance de Bill Compton. Il est charmant, bien élevé ( il faut dire qu'il a été vampirisé en 1870 et que les Confédérés étaient des gentlemen).Il n'en reste pas moins un amateur , d'hémoglobine, et parfois je ne sais pas s'il me rassure ou s'il me terrorise. Surtout depuis cette vague de crimes en ville... Suis-je inconsciente ? On me dit qu'il n'y a pas d'avenir entre nous, mais moi je sens que notre équipe de choc va faire des étincelles.

Mon avis :

Pour la première fois depuis que je lis, j'ai fait le contraire de ce qui me plait : j'ai regardé la série avant de lire le livre dont cela s'inspire. Au départ, je ne voulais pas le faire mais au vu de l'engouement de certaines personnes face à "La communauté du Sud", je me suis dit que je devais céder à la tentation et je dois avouer que la tentation a été une bonne surprise, bien sur il y a des choses qu'on retrouve dans la saison 1 de True Blood mais j'ai ressenti plus d'émotions, de sensations de le livre.

Avant le Bit-Lit ne m'intéressait pas puis j'ai découvert "Twilight", bon ce n'est ABSOLUMENT pas la même chose qu'ici, y a pas de sous entendu quand ils veulent le sexe, ils en ont ! Au moins, Twilight m'aura permis de m'ouvrir à ce genre de littérature.

Dans la série, j'étais très attirée par Eric ( son côté viking, mmmh ) mais ici dans le livre, il n'est pas très présent donc on ne peut pas dire que son genre m'attire réellement, lol. J'aurais des tendances à apprécier Sam ou Bill mais sans plus.

Par contre, aussi bien dans la série Sookie m'agace que pour l'instant, j'ai pas envie de lui mettre ma main dans la gueule ( oui oui mon sentiment est comme ça pour elle ).

Bien sur, je lirais la suite mais peut être pas tout de suite vu ma petite PAL mais vu que je suis très lente à la lecture, c'est mieux pour moi.

Actuellement, je n'ai pas d'avis si je préfère la série au livre mais si je réfléchis bien au vu que Sookie me "dérange" déjà dans la série, j'aurais des tendances à préférer le livre.

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 08:45

http://www.decitre.fr/gi/71/9782070361571FS.gif

Résumé :

Extraordinaire interprète de l'opéra de Puccini Madame Butterfly, la cantatrice Tamaki Miura donne ce soir un dernier récital bouleversant.
Parmi les spectateurs, Kiyohara se remémore un autre récital, vingt ans plus tôt, à la Scala, auquel il assista avec la jeune Hanako. Dans ces deux nouvelles sobres et émouvantes, le grand romancier japonais explore différentes facettes de l'amour et de ses tourments.

Mon avis :

Il s'agit de 2 nouvelles mais hélas on ne dit le résumé que de la première ( Papillon ) que j'ai trouvée fade sans intérêt trop poétique, je pensais vraiment qu'il allait vraiment aller plus loin dans la réflexion. Ce qui m'avait attirée dans ce livre, c'est le fait de parler d'opéra et d'une cantatrice japonaise mais en fait, j'étais loin de tout ça. Bref, cette nouvelle n'était pas le meilleur que j'ai pu lire.

Par contre !!! La Lionne, oh mon dieu, je n'ai jamais été aussi prise par une nouvelle et c'est tellement rare que je sois happée par une nouvelle que c'était merveilleux. Peut être ai je réussi à m'identifier ou à me sentir réellement proche de Shigeko ? Je ne sais pas mais en lisant, je ressentais sa douleur, sa folie, son envie meurtrière.

Je n'ai jamais été fan des nouvelles mais j'en achète toujours mais vu qu'ici il n'y en avait que 2 ( je sais qu'il existe un recueil reprenant ses nouvelles avec d'autres ) mais là, j'ai été vraiment subjuguée.

Peut être que tout compte fait les nouvelles ne sont pas encore tout à fait perdues et ont remonté dans mon estime ( pour l'instant).

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 12:53

http://www.decitre.fr/gi/24/9782070341924FS.gif

 

Résumé :

 

Kath, Ruth et Tommy ont été élèves à Hailsham dans les années quatre-vingt-dix ; une école idyllique, nichée dans la campagne anglaise, où les enfants étaient protégés du monde extérieur et élevés dans l'idée qu'ils étaient des êtres à part, que leur bien-être personnel était essentiel, non seulement pour eux-mêmes, mais pour la société dans laquelle ils entreraient un jour.
Mais pour quelles raisons les avait-on réunis là ? Bien des années plus tard, Kath s'autorise enfin à céder aux appels de la mémoire et tente de trouver un sens à leur passé commun. Avec Ruth et Tommy, elle prend peu à peu conscience que leur enfance apparemment heureuse n'a cessé de les hanter, au point de frelater leurs vies d'adultes. Kazuo Ishiguro traite de sujets qui nous touchent de près aujourd'hui : la perte de l'innocence, l'importance de la mémoire, ce qu'une personne est prête à donner, la valeur qu'elle accorde à autrui, la marque qu'elle pourra laisser.
Ce roman vertigineux, porté par la grâce, raconte une histoire d'humanité, de conscience et d'amour dans l'Angleterre contemporaine. Ce chef-d'œuvre d'anticipation est appelé à devenir le classique de nos vies fragiles.

 

Mon avis :

 

Ce roman, je l'ai considéré du début jusqu'à la fin comme un petit bijou, je me délectais à chaque page avec cette impression de m'identifier à Kath. Le roman est quelques peu de science fiction mais quand on le lit, on ne le dirait pas, on a l'impression que l'auteur parle comme il est dit si bien dans le résumé de la perte de l'innocence, cela parle aussi des dons ( dons d'organes bien sur ) et d'une vie basée sur les non dits ( existe t il un sursis pour les couples qui s'aime ? pourquoi Madame prends nos dessins ? etc. )

Le roman porte le nom d'une chanson et j'ai décidé de me renseigner via youtube et voici la chanson : ( après renseignement sur divers sites de journaux, Judy Bridgewater est un nom inventé de toutes pièces ainsi que la chanson mais ça n'empeche que je la trouve intéressante )

 

 

 

Je sais qu'il existe le film mais hélas il n'est jamais sorti dans beaucoup de salles en Belgique et n'a pas eu la pub qu'il aurait du avoir et je me sens l'envie de le regarder car la bande annonce résumait plutot bien le livre.

J'ai aimé cette façon dont Kath parle aux lecteurs comme si eux aussi étaient des clones mais une question reste quand même sur les lèvres "De qui sont ils les clones ?", Ruth a son idée là dessus mais moi je reste sceptique à cette idée et je pense que quiconque lira le livre, aura une idée différente de qui sont ils les clones ? qui sont leur possible ? 

EDIT : J'ai vu le film et je trouve qu'on dévoile trop vite qui ils sont qu'on devine facilement mais je n'ai pas vraiment été déçue du film même si parfois il ne suit pas vraiment l'intrigue du livre

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 10:23

http://1.bp.blogspot.com/_4bo1D7hxAOc/TSTRMU3lneI/AAAAAAAAEfw/_deH_6qbz8A/s1600/odette%2Btoulemonde.gif

 

Odette Toulemonde est un recueil de nouvelles, on y trouve :

- Wanda Winnipeg

- C'est un beau jour de pluie

- L'intruse

- Le faux

- Tout pour être heureux

- La princesse aux pieds nus

- Odette Toulemonde

- Le plus beau livre du monde

Mon avis :

Il est vrai que je connaissais l'histoire d'Odette car le film avait fait grand bruit dans ma région puisqu'Odette est originaire de Charleroi et la nouvelle d'Odette m'a donné envie de me rappeler de ma région de mon Charleroi que EES lui ne voit pas comme un habitant de Charleroi et ça m'a donné à réfléchir en disant que je devais la voir comme Odette.

Il est vrai que les nouvelles sont très courtes ( normal ce sont des nouvelles ) et que pour certaines je n'arrivais pas à me mettre dans l'histoire, il y en a certaines que j'ai adoré qu'il n'y avait pas plus de pages pour raconter l'histoire notamment "L'intruse" qui était parfait, je l'ai vraiment adoré tout comme "Le plus beau livre du monde" car peut être que là on sent le vécu de l'auteur.

Ce que j'ai bien aimé, c'est que chacun des personnages venaient d'horizons différents mais avaient chacun un problème qui se terminaient jamais parfaitement bien.

Je ne peux pas parler d'un coup de coeur mais ça n'empeche que j'ai été très vite pour lire celui ci ( moins de 2 jours ! ) et je peux vous dire que cela est très rare.

Je pourrais conseiller ce livre si vous voulez découvrir l'univers d'EES si vous avez peur des gros livres ;)

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 09:50

http://www.laprocure.com/cache/couvertures/9782253155379.jpg

Quatrième de couverture :

8 octobre 1908 : Adolf Hitler recalé. Que se serait-il passé si l'École des beaux-arts de Vienne en avait décidé autrement ? Que serait-il arrivé si, cette minute là, le jury avait accepté et non refusé Adolf Hitler, flatté puis épanoui ses ambitions d'artiste ? Cette minute-là aurait changé le cours d'une vie, celle du jeune, timide et passionné Adolf Hitler, mais elle aurait aussi changé le cours du monde..."

Mon avis: 

Connaissant ma mémoire de poisson, j'ai fait des annotations pour ne pas oublier ce que j'avais lu. J'ai décidé de lire ce livre après moult et moult questionnement "que vais je trouver dans ce livre ?" "comment les gens vont réagir en voyant Hitler en couverture ?" " Commen peut on imaginer Hitler autrement que comme l'Histoire l'a connu ?"

J'espèrais également ne pas avoir la partie "réelle" ( appelons ça comme ça ) trop romancée mais heureusement elle correspondait ( pour ma part ) à ce que j'ai toujours lu / vu / entendu mais j'aurais cru qu'il n'aurait pas fait le parallèle vie "fictive" et vie "réelle" ce qui m'a un peu prise de court car parfois j'avais du mal à me retrouver parmi les 2 parties notamment lors de la partie sur la guerre, j'avais vraiment du mal et encore plus en sachant que je n'aime pas les livres sur la guerre alors le passage sur la guerre a été très vite mais très vite lu ( générallement je lis les livres sur la guerre en diagonale ).

A certains moments, j'ai été tentée par l'abandon de ce livre mais j'aime trop E.E.S pour l'abandonner comme ça alors je lui ai donné une seconde chance pour ce livre.

J'ai même trouvé l'Hitler "fictif" plus ennuyeux que celui qu'on connait tous, j'ai même pensé que ses amis/femmes étaient plus intéressants que lui.

Et contrairement à ce que j'aurais cru, hier, en laissant mon livre sur le tableau de bord ( lol ) du camion de mon père, j'ai surpris celui ci commencer le livre en me disant que ça devait être intéressant d'apprendre qu'est ce l'Histoire aurait pu être sans un dictateur comme lui et à vrai dire, je me suis souvent posée cette question et malgré mon envie d'abandonner à un moment, je ne regrette pas d'avoir continuer car j'ai eu de vagues réponses à mes questions.

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article
26 février 2011 6 26 /02 /février /2011 10:44

Il y a 3 tomes.

Voici le résumé des 3 tomes.

Tome 1 :

1483, dans les hauteurs du Vercors.

Non loin du château de Sassenage, la toute jeune Algonde, fille de l’intendante, se débat en vain pour échapper au torrent dans lequel elle est tombée. Malgré ses efforts, elle est emportée sous la montagne qu’on dit hantée par la fée Mélusine.

Tous la croient perdue et pourtant, le torrent la rejette. On la retrouve sur une berge, blanche et glacée mais vivante.

Comment a-t-elle survécu, nul ne le sait. Sous le choc, Algonde avoue qu’elle aurait… vu Mélusine, puis elle refuse d’en dire plus. Mais elle semble désormais ailleurs. Que se passe-t-il autour de cette jeune fille dont la beauté éclate un peu plus chaque jour ? Quel serment a-t-elle prêté à la fée en échange de sa vie ?

Contrainte au silence pour protéger l’homme qu’elle aime, Algonde va tenter de déjouer le piège mis en place bien avant sa naissance. Son amour pour Mathieu, son amitié complice avec la jeune baronne, Hélène de Sassenage, lui donnent l’envie de vivre et de vaincre . Saura-t-elle affronter, seule ou presque, les puissances maléfiques qui ont imaginé pour elle un destin qu’elle rejette de toutes ses forces ?

Tome 2 :

Hiver 1484. A la cour d’Hélène de Sassenage, la jolie Algonde, parée de somptueuses robes, impressionne par sa vivacité d’esprit et sa grâce. Et pourtant... la jeune fille regrette le temps des sabots et des meules de foin, le temps des promesses de bonheur avec son Mathieu tant aimé.

Aujourd’hui, Algonde doit se garder de bien des dangers. Tandis que les courtisans s’amusent, les pièces du jeu se mettent en place. Tout peut lui être un piège, fomenté par Mélusine pour accomplir ses plans retors, ou par l’horrible Marthe, dont la noirceur d’âme semble n’avoir pas de limites... Et dans le secret du ventre d’Algonde grandit déjà celle qui détiendra le pouvoir de tout faire basculer.

Bien et Mal vont encore une fois s’affronter, et Algonde a beau redouter et refuser le destin qu’on lui a tracé, elle ne pourra rien éviter : le combat sera terrifiant.

Tome 3 :

 

1484. A la cour de Philippine de Sassenage, le danger est désormais partout. Autour du Prince Djem et de leur amour secret. Autour de Jeanne de Commiers. L’heure est proche où la prophétie annoncée en Avalon doit se réaliser et Marthe redouble autant de vigilance que d’acharnement maléfique.

Pourtant, la résistance s’organise. Le baron Jacques et Algonde se sont alliés. Par les pouvoirs magiques qu’elle a déjà manifestés, Elora, l’enfançonne de Mathieu et d’Algonde incarne l’espoir. Pendant ce temps, de l’autre côté de la Méditerranée, la belle Égyptienne Mounia, emportée par sa passion pour le chevalier Enguerrand, tente à la fois d’échapper aux assassins lancés sur ses traces. et de retrouver la carte qui rouvrira les portes des Hautes Terres.

 

Je suis une dévoreuse des livres de Mireille Calmel car je rentre très vite dans l'histoire mais là, je n'ai pas réussi peut être car il y avait trop d'histoire parallèle et ça m'a un peu déconcertée mais sachant qu'il y a une suite de ces 3 tomes, je n'hésiterais pas à les acheter ( dès qu'ils sortiront en version poche), je ne suis pas une personne qui après avoir des livres que j'étais pas fan d'un auteur que j'aime bien décide d'arrêter de la lire après un livre qu'on a pas vraiment aimé, je laisse toujours des secondes chances.

Je dois vous avouer que parfois, je sautais des passages de certains personnages car je ne les aimais pas ( notamment les passages de Mounia et Enguerrand ) c'est peut être ça qui a fait que je ne suis pas rentrée vraiment dedans mais ça n'empeche pas que je sois assez déçue de ses 3 tomes.

.

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article

Présentation

  • : Le Grenier de Sayyadina
  • Le Grenier de Sayyadina
  • : Vous trouverez ici tout ce que j'aime dans la vie : les livres, le cinéma, les séries à gogo (quand j'achète le dvd), parfois des concerts et des pièces de théatre.
  • Contact

Lecture en cours

 

http://img.livraddict.com/covers/112/112276/couv71179442.png