Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 09:31

http://www.livraddict.com/covers/0/50/couv11542067.jpg

Titre VO : Dead to the world

Edition : J'ai lu

377 pages

 

Synopsis :

Peu après sa rupture avec Bill, Sookie Stackhouse, la jeune serveuse de Chez Merlotte, trouve sur son chemin un homme nu et séduisant. Et quel homme ! Un vampire, plutôt : Eric Northman, le sheriff au charme ensorcelant qu'une sorcière dépitée a privé de sa mémoire ! Le dangereux prédateur est devenu une proie pour ceux qui veulent sa peau, mais Sookie est bien déterminée à ne pas les laisser faire...

 

Mon avis :

Après avoir vu la saison 4 de True Blood, j'attendais ce tome avec impatience mais ma déception fut là et pour cause, aussi bien dans la série, on voit les sorcières autant que les vampires qu'ici, elles ne sont que paroles, et en tout, on a du voir Hallow environ 2/3 fois pas plus mais bon, c'est les aventures de Sookie et pas celle de Marnie/Hallow.

 

Tiens en parlant de Sookie dans ce tome, je l'ai trouvé moins nunuche que durant les 3 tomes, peut être est-ce du au fait que son frère a disparu ? Qu'elle se trouve convoitée par des métamorphes ? Bref, pour une fois, je n'ai pas eu envie de la frapper.

 

J'ai trouvé ce tome également bon, un peu moins axé vampires car on découvre enfin une autre mythologie et de nouveaux personnes, on découvre des panthères-garous, des fées/fae ( et contrairement à la série, elles ont des ailes), j'ai hâte de découvrir si Claudine va rester dans les prochains tomes, j'ai hâte de voir ce qui va se passer pour Jason et si il va se transformer en panthère en espérant qu'il arrête d'être un baisodrome ambulant.

 

Je veux encore voir de cette Sookie moins nunuche, enfin, il lui arrive de grandir, il était temps !

 

Note : 8/10

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 05:20

Livre lu dans le cadre du challenge "Un mot, des titres" de Calypso

http://www.livraddict.com/covers/18/18251/couv35888817.jpg

Edition : Folio

176 pages

Synopsis :

Severine, mariée et sérieuse, au hasard d'une coïncidence se découvre attirée dans près d'une maison close... 
Des sentiments qui l'étonnent et l'horrifient la saisissent, elle est entraînée dans une spirale fatale.

 

Mon avis :

De l'auteur, je ne connaissais que "Le lion" ( de nom, je ne l'ai pas encore lu mais j'ai entendu que du bien de ce livre ).

Le titre, je ne connaissais qu'un film (jamais vu mais je tenterais le coup) dont je savais que l'actrice était Catherine Deneuve (bien avant d'avoir le livre en main mais j'ai été confirmée dans mon idée d'actrice).

 

Le livre en lui même, je l'ai trouvé lent, trop lent malgré le nombre si petit de pages, on a l'accroche qui arrive que vers le 5ème chapitre, enfin, on comprends un peu plus le titre de l'ouvrage à ce moment là mais une véritable envie de lire, elle arrive aussi très tard, elle arrive seulement quand Marcel vient chez Madame Anaïs.

 

Je trouvais que ce genre de thème n'est pas souvent abordé ou alors c'est moi qui n'aborde jamais ce genre de thèmes, de plus, j'ai trouvé que le livre ne semblait pas avoir été écrit dans les années 20 tellement l'écriture est belle.

 

Belle de Jour, j'ai eu du mal à la cerner et à vrai dire à la fin de l'ouvrage, j'ai toujours du mal à me dire si elle était un peu folle ou tout simplement avait une envie d'être une autre qu'une femme de chirurgien.

 

Note : 7/10


Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 04:18

Livre lu dans le cadre du challenge "Un mot, des titres" de Calypso

http://www.livraddict.com/covers/76/76213/couv4502254.jpg

Edition : J'ai lu

126 pages 

Synopsis :

Simon, Garance et Lola, trois frères et soeurs devenus grands (vieux ?), s'enfuient d'un mariage de famille qui s'annonce particulièrement éprouvant pour aller rejoindre Vincent, le petit dernier, devenu guide saisonnier d'un château pendu au fin fond de la campagne tourangelle. Oubliant pour quelques heures marmaille, conjoint, divorce, soucis et mondanités, ils vont s'offrir une dernière vraie belle journée d'enfance volée à leur vie d'adultes. Légère, tendre, drôle, L'Echappée belle, cinquième livre d'Anna Gavalda aux éditions Le Dilettante, est un hommage aux fratries heureuses, aux belles-soeurs pénibles, à Dario Moreno, aux petits vins de Loire et à la boulangerie Pidoune.

 

Mon avis :

J'avais déjà lu un livre de l'auteur (Je l'aimais) et comme j'avais adoré le style d'écriture et l'histoire, j'étais sur que j'allais aimé, enfin, j'étais sur de pas me tromper en lisant ce livre.

 

 

J'ai trouvé ce roman très poétique dans un style familier avec une histoire très belle mais je trouve que la dernière partie est bizarre alors que tout a été écrit en "Je" par Garance, on se retrouve en "elle" à la fin ce qui perturbe tellement dans une histoire aussi belle et si bien écrite.

 

J'ai eu du mal également avec le début de l'histoire mais dès qu'elle commence le voyage et les mésententes avec Carine (que moi aussi, j'aurais adoré taquiner), j'ai dévoré le livre en quelques jours, j'aurais pu le livre en quelques heures car il est très petit mais on a pas l'impression qu'il fait que 126 pages.

 

J'ai hâte de lire d'autres livres d'Anna Gavalda (enfin, un 3ème pour me confirmer l'idée que l'auteur a un style très beau)

 

Note : 9/10

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 11:03

Livre lu dans le cadre du challenge "Le choix du chapelier fou PAL Octobre 2012"

http://www.livraddict.com/covers/60/60828/couv48604704.png

Edition : Points

403 pages 

 

Synopsis :

A la prison du Temple, en 1795, un seul membre de la famille royale oublié de tous, a échappé à la Terreur. C'est Marie-Thérèse de France, fille de Marie-Antoinette et du roi Louis XVI. Pour adoucir sa réclusion, ses geôliers dépêchent auprès d'elle Renée Chantereine, une femme d'origine modeste. Au bord de la folie, la princesse se confie à elle : Pourquoi a-t-elle été emprisonnée sans jugement ? En quoi est-elle coupable ?

 

Mon avis :

L'histoire se déroule en 2 parties. La première se passe pendant la première République (excusez moi si je me trompe mais n'étant pas française, je ne suis pas censée connaitre l'histoire de France) soit après la décapitation du Roi et de la Reine ainsi après le décès (de maladie) du jeune Louis frère de Marie Thérèse et la seconde partie se déroule lors de la restauration de la Royauté et donc le retour de Marie Thérèse en France après 20 ans d'exil.

 

J'ai trouvé ce roman intéressant même plus qu'intéressant, il m'a donné envie d'en connaitre plus sur cette princesse et les différents récits cités à la fin de ce roman risque de finir un jour où l'autre dans ma bibliothèque si bien entendu, ils sont toujours publiés. 

 

De plus, je trouve que le roman aurait pu porter un autre titre "La princesse méconnue" car qui connaissait encore son existence ou qui connaissait ce qu'elle avait vécu.

 

Bien que l'imaginaire et la réalité se soit liés dans ce roman, ils se sont liés d'une manière qui fait l'ensemble parait naturel et on a envie d'être au côté de Chantereine ( d'ailleurs rien que son nom pour une citoyenne prête vraiment à sourire, d'ailleurs je me demande vraiment si elle a existé ou du moins une personne comme elle, venue rendre visiter à Marie-Thérèse durant son emprisonnement).

 

Cette histoire m'a ouvert de nouvelles perspectives sur une période dont on parle que superficiellement ou qu'on en dépeint une autre histoire.

 

Note : 10/10

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article
3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 09:25

http://www.livraddict.com/covers/79/79559/couv15252348.jpg

Titre VO : Shelter

Edition : Fleuve Noir

280 pages

 

Synopsis :

Mickey est en colère. Des événements tragiques l'obligent à vivre temporairement chez son oncle Myron, qu'il croit au moins en partie responsable de sa situation. En plus, Ashley, sa nouvelle petite amie, n'est pas venue en cours depuis des jours et ne donne plus signe de vie. Pire, à l'adresse où elle habitait personne ne semble la connaître. Mickey, qui a déjà vécu trop de séparations douloureuses, refuse de se laisser faire encore une fois. Il découvre bientôt qu'Ashley n'était pas vraiment la jeune fille timide dont il était tombé amoureux et qu'elle fréquentait un milieux dangereux. Mais, comme son oncle, il est tenace et peu regardant sur sa propre sécurité, jusqu'au moment où ses recherches ébranlent tout ce qu'il croyait savoir sur sa famille et mettent au jour une machination qui dépasse de loin tout ce qu'il pouvait imaginer. Mickey va avoir besoin d'aide... mais n'est-il pas déjà trop tard?

 

Mon avis :

Ceci est mon premier Coben mais je dois dire que j'ai bien aimé même si par moment j'avais des sentiments très contradictoires.

 

Au début du roman, j'avais l'impression de lire un roman pour ado qui finirait comme téléfilm de l'après midi sur TF1 avec les stéréotypes très typiques de l'américain ado ( en même temps, c'est tout à fait possible que ça existe, je n'ai jamais été aux USA ), sans compter que j'avais du mal avec 3 ados de 14 ans qui se déciden à faire une enquête, c'est quelque chose qui n'est pas très typique, c'est peut être ça qui m'a plu car les 3 ne sont pas du tout dans le même style ( ma préférée est Ema )

 

J'ai eu du mal avec les différents problèmes entre Ashley et la femme chauve-souris mais bien sur après ils sont tous compréhensibles et on comprends mieux pourquoi il y a autant de problèmes différents.

 

J'ai hâte de découvrir la suite des aventures car ces jeunes détectives sont vraiment atypiques des gens déjà vus et revus.

 

Note : 8/10

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 17:01

http://www.livraddict.com/covers/6/6163/couv20707694.jpg

Titre VO : On the road

Edition : Folio

436 pages

Synopsis :

"Sur la Route" est le livre clef de la beat generation. C'est le récit des errances de l'auteur (Jack Kerouac porte le pseudonyme de Sal Paradise) sur les routes américaines. Voyageant en auto-stop, logeant chez qui l'accepte, partageant femmes et alcool avec des amis d'un jour, Kerouac s'abandonne à la loi du hasard, à la recherche d'une fraternité réelle. "Sur la route" est le compte rendu de cette quête, de ses moments d'euphorie, mais aussi de ses passages à vide et ses échecs.

 

Mon avis :

Aussi bien, j'ai moyennement le film que j'ai trouvé trop porter sur la drogue que le livre m'a vraiment transporté dans l'Amérique que je rêve de visiter. J'ai senti le soleil sur ma peau, j'ai bu avec les autres voyageurs, j'ai écouté leurs histoires.

 

Dans le livre, on comprends mieux la folie de Dean qui aime bruler la vie par les 2 bouts, je ne suis pas la plus grande fan de ce personnage, je n'arrive pas à comprendre la vie de Sal avec lui ni son amitié ni pourquoi il ne voyait pas ce que moi je voyais. Peut être parce que je vis dans une autre génération qu'eux que je ne peux pas comprendre cette insouciance du voyage et des gens qui m'entourent.

 

J'aimerais pouvoir être comme eux.

 

J'aimerais voyager presque comme eux ( l'alcool et la drogue en moins) et avoir ce livre pour parcourir la route.

 

Note : 9/10

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 17:14

http://www.livraddict.com/covers/80/80341/couv2930190.jpg

Titre VO : Tinker Tailor Soldier Spy

Edition : Points

411 pages

Synopsis :

Il est devenu évident que quelque part au plus haut niveau des services de renseignements britanniques se trouve un agent double : une " taupe " profondément installée par le Centre de Moscou. C'est George Smiley, un des cinq principaux agents secrets, le plus brillant peut-être et le plus compliqué de tous, qui est chargé de débusquer la taupe dans les obscurs labyrinthes du monde de l'espionnage international et de la détruire. John le Carré nous donne ici une vision totale du monde des services secrets.
La Taupe, premier volet de la " trilogie de Karla ", est l'œuvre d'un témoin lucide et passionné de son temps, qui a eu l'art, en trois romans éblouissants d'intelligence, d'évoquer tout un pan de notre Histoire, celui de la Guerre Froide.

 

Mon avis :

J'ai tenté, oh oui, j'ai tenté de le finir, j'avais vu le trailer du film et ça me semblait intéressant mais un trailer de film ne vaut pas un livre, je le sais très bien.

 

J'ai trouvé ce livre lent, trop lent après plus d'une centaine de pages, rien n'était encore très bien ficelé. Oui, j'ai toujours cru qu'un livre d'espionnage serait plutôt avec de l'action mais je me doute qu'avec un titre comme "La taupe", ça serait souvent dans des bureaux mais franchement, j'aurais voulu avoir quelque chose de mieux.

 

J'ai arrêté le livre, je l'ai recommencé avec plein d'espoir ... ou pas. Non, je vais plutôt dire la vérité quand je vois le livre à côté de moi ou que j'ai que lui à lire dans mon sac pour attendre le bus, j'avais envie d'en acheter un autre que de le lire.

 

J'ai l'impression qu'en disant cela, j'étais limite au supplice, non pas vraiment, j'étais juste blasée par sa lenteur.

 

Je suis sur que l'auteur a écrit de merveilleux livres mais je crois que je ne lirais plus de livres d'espionnage ou tout du moins ceux de John le Carré.

 

Note : 4/10

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article
1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 05:02

Livre lu dans le cadre du challenge "Un mot, des titres"

http://www.livraddict.com/covers/71/71998/couv39697525.gif

Edition : Albin Michel

115 pages

Synopsis :

Madame Ming aime parler de ses dix enfants vivant dans divers lieux de l’immense Chine. Fabule-t-elle, au pays de l’enfant unique ? A-t-elle contourné la loi ? Aurait-elle sombré dans une folie douce ? Et si cette progéniture n’était pas imaginaire ? L’incroyable secret de Madame Ming rejoint celui de la Chine d’hier et d’aujourd’hui, éclairé par la sagesse immémoriale de Confucius.

 

Mon avis

 

Je dois dire que c'est la première fois que j'ai du mal à trouver un titre pour le challenge mais suite à une fouille de blog littéraires, j'ai trouvé cette nouvelle de E-E Schmitt et comme je suis une fan, je savais que je n'allais pas être déçue !

 

Franchement, on a pas l'impression de lire une nouvelle tellement la façon dont c'est écrit, on a l'impression d'avoir lu des pages alors que je n'ai lu que 10 pages !

 

L'histoire (vu que c'est une nouvelle) démarre plutot vite et la façon dont c'est écrit, donne également une envie de continuer (je l'ai lu en une bonne journée alors que j'ai mis des semaines à l'acheter).

 

Et vers la fin, on a droit à une chute à laquelle je m'attendais pas, je me doutais de quelque chose car avoir 10 enfants en Chine étaient un peu tiré par les cheveux mais la fin est vraiment belle, une vraie petite poésie.

 

Note : 10/10

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article
24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 08:58

http://www.livraddict.com/covers/40/40489/couv828798.jpg

Edition : Pocket

288 pages

Synopsis :

Quand un étrange héritage redistribue les cartes d’une vie...
« Ce carnet, c’est ton héritage. Tes sœurs auront le reste, mais crois-moi, je te lègue le plus précieux de mes biens, et tout l’argent du monde ne le remplacerait pas. Souviens-toi de moi. »
Quel choc pour ce jeune homme lors de l’ouverture du testament de son grand-père bien-aimé : il ne lui a rien laissé. Rien à part un vieux carnet au cuir râpé, avec une centaine de feuilles vierges. Cent pages blanches en héritage… Et une ultime lettre où le grand-père lui apprend que ce carnet est le plus grand trésor dont on puisse rêver.
Son grand-père était-il devenu fou ? Très vite, le jeune homme va découvrir le secret du carnet, un pouvoir mystérieux qui va bouleverser sa vie bien rangée et y faire entrer la folie, la gaieté et l’amour.

 

Mon avis :

Ce roman, on le vit à 100%. 

Le début avec la mort du grand père et la succession, l'angoisse en se demandant ce qui va arriver et puis le couperet, un carnet, rien qu'un petit carnet avec des pages blanches, j'aurais eu ça, je crois que j'aurais été comme lui.

 

Et puis, on a droit à un moment magique, et là, aussi moi aussi je m'imagine dans sa peau à me demander ce que je ferais, ce que je choisirais comme souvenir. Et en prime, on les revit c'est une chose que j'adorerais faire (enfin comme beaucoup de personnes).

 

La façon dont c'est écrit va crescendo, parfois on a des doutes sur la suite des évènements et parfois pas du tout puis le style d'écriture est très proche de la façon dont on écrit tous les jours comme si on écrirait dans son petit journal intime.

 

La fin, je m'y attendais pas non plus, ça fait partie des suites qu'on a pas du tout vu arriver car la façon dont il parlait, on avait tendance à penser au malheur mais j'ai été étonnée de la façon dont ça finit et j'ai bien aimé.

 

Note : 9/10

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article
22 août 2012 3 22 /08 /août /2012 08:39

http://www.livraddict.com/covers/0/126/couv32149445.gif

Edition : J'ai lu

245 pages 

Synopsis :

La lignée des Scorta est née d'un viol et du péché. Maudite et méprisée, cette famille est guettée par la folie et la pauvreté. A Montepuccio, dans le sud de l'Italie, seul l'éclat de l'argent peut éclipser l'indignité d'une telle naissance. C'est en accédant à l'aisance matérielle que les Scorta pensent éloigner d'eux l'opprobe. Mais si le jugement des hommes finit par ne plus les atteindre, le destin, lui, peut les rattraper. Le temps, cette course interminable du soleil brûlant les terres de Montepuccio, balayera ces existences de labeur et de folie. rnrnA l'histoire de cette famille hors du commun se mêle la confession de sa doyenne, Carmela, qui résonne comme un testament spirituel à destination de la descendance.rnrnPour que ne s'éteigne jamais la fierté, cette force des Scorta.

 

Mon avis :

En le lisant, on est immédiatement transporté en Italie, on peut voir facilement le village de Montepuccio dès le début et on suit son évolution dans le temps mais on suit également l'évolution d'une famille qui est mal vue par le village mais au fil des ans, le village n'est plus aussi rancunier et les Scorta deviennent un point d'ancrage dans la vie.

 

Ils sont nés d'un viol, né d'un type qui sortait de prison, leur père était pire que le fondateur de leur lignée mais cela ne les a pas empêché de vivre d'avoir une vraie vie de famille, d'essayer d'être des gens bien en créant leur magasin, en essayant de sortir du village même si cela a raté, ils sont toujours revenu plus fort de chacune de leur défaite.

 

Hélas, au fil des années, chacun des Scorta est rappelé au Ciel et il ne reste plus que Carmela qui commence à perdre la mémoire, elle le sent et cette Carmela à la fin de sa vie est des plus attendrissantes, on imagine bien la nonna habillée en noire marchant dans les rues de son village et racontant à son curé, la vie de sa famille avant que celle-ci ne soit plus qu'un vague souvenir oublié dans sa sénilité.

 

On suit également les fils de Carmela même si à la fin, il n'en reste qu'un. 

 

On ne reste pas insensible à ce genre de livre même si parfois on n'a pas de dates, c'est pas grave car le simple fait de décrire ce qui se déroule au village nous permets de suivre l'évolution.

 

C'est un véritable petit roman de voyage et d'histoire de famille, à découvrir.

 

Note : 10/10 (j'ai beaucoup de coup de coeur en ce moment )

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article

Présentation

  • : Le Grenier de Sayyadina
  • Le Grenier de Sayyadina
  • : Vous trouverez ici tout ce que j'aime dans la vie : les livres, le cinéma, les séries à gogo (quand j'achète le dvd), parfois des concerts et des pièces de théatre.
  • Contact

Lecture en cours

 

http://img.livraddict.com/covers/112/112276/couv71179442.png