Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 octobre 2015 5 30 /10 /octobre /2015 08:32

Livre lu dans le cadre du challenge ABC 2015 (23/26)

You know you love me

Fleuve Noir

284 pages

 

Synopsis

Bienvenue à New York dans l'Upper East Side, où mes amis et moi vivons dans d'immenses et fabuleux appartements, où nous fréquentons les écoles privées les plus sélectes, mais nous avons le physique et la classe, ça compense.
c'est aussi la période où nous devons remplir nos dossiers pour l'université. Nous venons de ce genre de familles et d'écoles, où il n'est même pas envisageable de ne pas postuler aux meilleures universités; s'y voir refuser l'entrée serait la honte absolue. La pression est là, mais je refuse de la subir. C'est notre dernière année au lycée, nous allons faire la fête, faire nos preuves et entrer dans les universités de notre choix. nous sommes uissues des plus prestigieuses famille de la côte Est - je suis certaine que pour nous, ça sera du gâteau, comme toujours.

J'en connais quelques-unes qui ne se laisseront pas abattre...

 

Mon avis

Aussi bien, j'avais un avis relativement mitigé sur le premier tome autant que pour celui-ci, le titre a été relativement inspirant. En effet, j'ai bien aimé ce second tome, je l'ai, disons la vérité, trouvé hyper intéressant et intrigant.

 

J'ai pour la première fois depuis que je lis des romans après avoir vu la série et/ou film complètement oblitéré les personnages que j'avais vu (sauf dans le cas de Blair/Olivia c'est vraiment le seul truc où mon cerveau n'a jamais réussi à lire le prénom d'Olivia mais continuait avec le prénom de Blair, ce qui n'est relativement pas choquant).

 

J'ai un ou deux petits trucs que je n'ai pas apprécié. L'auteur en tant que femme aurait dû ne pas se focaliser sur la poitrine de Jenny, chaque fois qu'on voyait le caractère de Jenny, chaque fois on avait droit à la même sérénade "Jenny et sa poitrine opulente", je pense qu'en parler une ou deux fois ça passe mais toujours remettre sur le tapis, c'est énervant. On a compris qu'elle avait une forte poitrine inutile d'en parler autant de fois.

 

Je trouve également dommage que la plupart des personnages doivent fumer et/ou se droguer et/ou boire, j'aurais aimé au moins un personnage relativement correct (peut-être Jenny mais à voir pour la suite).

 

On sent bien que l'auteur a quand même réussi un pari risqué: parler de la jeunesse dorée de Manhattan qui est aussi pire que son livre (il suffit de regarder les documentaires et les télé réalités pour constater que le livre n'est pas tellement fictif).

 

Quand j'avais fini le premier tome, je m'étais dit que je ne lirais peut être pas la suite mais que je me ferais quand même une idée en lisant le second tome. Je pense avoir changer d'avis et me mettre à lire le 3e tome et peut être toute la série.

 

Note: 8/10

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article
26 octobre 2015 1 26 /10 /octobre /2015 08:30

Livre lu dans le cadre d'une Masse Critique organisée par Babelio

Libretto

 

Synopsis

À partir d’une vérité historique longtemps occultée (l’intimité de Napoléon et de son complice en stratégie, le génial Jomini, que les jaloux surnommaient « le devin de l’Empereur »), Lo Duca, tenant d’une main ferme la plume du César corse, propose une autre lecture de l’aventure impériale – plus authentique assurément que celles que l’on a fabriquées à l’usage des foules.

Méfions-nous des apocryphes, surtout s’ils traitent de l’Histoire et des acteurs qui la font : ils peuvent s’offrir le luxe suprême de dire la vérité, toute la vérité – et même un peu plus…

 

Mon avis

Ce livre est peut être un apocryphe mais il est tellement bien écrit, tellement bien étudié qu'on a vraiment l'impression que l'auteur n'est pas Joseph mais Napoléon Bonaparte dans toute sa splendeur. Il n'y a vraiment qu'une grande fantaisie dans cet ouvrage, c'est l'histoire de l'âme coupée en deux, l'une se trouve chez Napoléon et l'autre chez Jomini (par acquis de conscience, j'ai été le googler et je dois dire avouer qu'il a une certaine ressemble physique avec Napoléon et une carrière militaire relativement splendide).

 

L'ouvrage est peut être un faux mais il est parsemé de références à chaque bataille mais également aux phrases qui sont attribuées à cet illustre personnage.

 

Par curiosité et pour voir si l'auteur suivait des faits historiques, j'ai attendu une certaine date en juin 1815 pour que mon chauvinisme soit vraiment à son plus haut point. En effet, si l'auteur a bien suivi les dates, ma petite ville devrait se trouver dans les périples, et je dois avouer qu'elle s'y trouve bien même si ce n'est que quelques lignes.

 

L'auteur ne retrace pas que le journal des batailles mais également des journées passées sur l'ile de Sainte-Hélène où selon lui, Napoléon fut victime d'un empoisonnement (je suis également de cet avis).

 

Le livre se laisse lire, mais il faut vraiment aimer l'histoire de Napoléon, je ne suis pas déçue de ce livre car j'ai vraiment aimé le lire, j'ai aimé ce Napoléon.

 

Note: 9/10

 

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article
15 octobre 2015 4 15 /10 /octobre /2015 06:15

Livre lu dans le cadre des challenges ABC 2015 (22/26) et "Un mot, des titres" (Mot: Fleur)

Titre VO: Snow Flower and the Secret Fan

J'ai Lu

377 pages

 

Synopsis

Dans la Chine impériale du XIXe siècle, Fleur de Lis et Fleur de Neige naissant au même instant. Cette coïncidence et sa grande beauté permettent à Fleur de Lis, malgré son extraction modeste, de devenir l'âme-sœur, la laotong, de Fleur de Neige, fille de la haute noblesse. La grande amitié qui lie les jeunes femmes se brise quand Fleur de Lis découvre que son amie l'a trahie...
Une histoire d'amitié et de fascination réciproque qui explore avec lyrisme et émotion l'une des plus mystérieuses relations humaines : l'amitié féminine.

 

Mon avis

Ce que j'aime dans la lecture, c'est ce sentiment d'en apprendre tous les jours sur les différentes cultures, parfois je n'ai pas envie d'en savoir plus et ça me donne juste le sentiment de ne pas mourir idiote mais parfois comme dans ce cas-ci, j'ai envie d'en savoir plus, d'en apprendre plus mais hélas ça n'ira peut être pas plus loin car il y a là dedans plusieurs éléments qui m'intéressent, et certains seront plus faciles à approfondir que d'autres.

 

Commençons par cette histoire d'écriture secrète le nu shu qui n'existe plus car au fil des années et des gouvernements il fut interdit, et les dernières personnes qui le connaissent encore, ne sont plus de ce monde (ou sont très âgées, ou n'en parlent pas pour éviter les problèmes). J'aimerais l'approfondir, découvrir à quoi ressemble l'écriture des femmes.

 

Puis, nous avons ce qui s'appelle le bandage et qui est dorénavant interdit (enfin, c'est ce qu'on dit). Les pieds bandés furent pendant longtemps un grand mythe dans une partie de l'Europe, puis on ne parlait plus que de ça pour parler des femmes chinoises. Je pense que pour cette partie de l'histoire des femmes chinoises, je peux encore trouver des récits biographiques ou non (si les auteurs sont bien documentés, je pense que les histoires peuvent être très intéressantes).

 

Revenons à l'histoire, ici on parle de deux jeunes filles que tout oppose sauf une chose leur jour de naissance (année et heure), elles vont devenir des Laotong, des âmes soeurs pour la vie, des âmes soeurs dans le cadre d'une amitié qui va les suivre aussi bien dans leur bonheur que dans leur malheur. 

 

Ce que j'aime dans cette histoire, c'est que les personnages principaux sont des personnes dites "inutiles" mais on s'aperçoit qu'elles sont plus que cela. C'est des mères, des épouses, des épaules sur laquelle se confier, c'est également des "faiseuses" de fils car sans femmes pas de fils.

 

Aux premiers abords, on pourrait croire que cette histoire est un récit léger mais derrière on retrouve des thèmes relativement forts, des récits qui pourraient être biographiques, des vies qui ne sont pas si inutiles. L'auteur a tellement bien écrit ce livre qu'on a l'impression qu'elle est Fleur de Lis, et même si j'avais peur au début en lisant ce roman (peur d'avoir des maux de têtes car trop de pathos), cette peur est très vite partie.

 

Je pense que ce roman fait partie des romans que je relirais d'ici quelques années car j'avais apprécié son contenu et que l'avis que j'ai de ce roman peut changer avec les années.

 

Note: 10/10

 

 

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 13:49

Livre lu dans le cadre du challenge ABC 2015 (21/26)

Fragile

Pocket

445 pages

 

Synopsis

Quand la disparition d'une adolescente réveille le sombre passé d'une communauté bien tranquille. Un thriller habile orchestré de main de maître par la reine du suspense psychologique. Dans la petite ville des Hollows, chacun se connaît depuis l'enfance. Ici, tout est calme, rassurant. Alors, quand un soir Charlene, une adolescente gothique et vaguement rebelle, ne rentre pas chez elle, personne ne semble prêt à envisager le pire. Jusqu'au jour où l'inspecteur Jones fait un curieux parallèle entre la disparition de Charlene et celle de Sarah, une lycéenne retrouvée morte vingt ans plus tôt. Souvenirs enfouis, existences mensongères... Caché à l'abri de ces jolies façades fleuries, le mal veille. Bientôt, il frappera de nouveau.

 

Mon avis

Je ne suis plus une très grande fan des romans dits thriller ou policier car je suis restée sur le maitre du policier: Agatha Christie car elle m'a toujours permis de rester bouche bée concernant le tueur car je ne le voyais jamais venir.

 

Dans ce roman, on connait déjà le suspect peut être pas dès le départ mais vers la moitié du roman (peut être, est-ce le style de l'auteur?). A partir du moment où on connait plus ou moins le suspect (on va dire cela de cette façon), la seule question qui revient, est: "Comment les gens vont découvrir que telle ou telle personne à avoir dans l'histoire". Sans compter que, il n'y a pas qu'une seule histoire mais en plus, on se retrouve avec une deuxième histoire en parallèle mais qui se déroule plus ou moins 20 ans.

 

Le style de l'auteur est quand même relativement fluide, on ne se perds pas dans les méandres des explications, tout a une signification, c'est ce que j'apprécie car des histoires dans des histoires pour ne rien signifier à la fin, c'est pas trop mon truc.

 

En effet, ce roman est plus un suspens psychologique que de thriller, bien sûr, tout le monde a sa façon de voir les styles de roman mais pour moi un thriller a quelque chose de gore tout le long de son histoire et ne donne pas vraiment de croiser le méchant dans la même rue.

 

Je pense lire encore un ou deux romans de cette auteur, et après, j'aviserais car j'ai peur que son style soit redondant.

 

Note: 7/10

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 13:18

Livre lu dans le cadre du challenge ABC 2015 (20/26)

Geisha of Gion

Le Livre de Poche

349 pages

 

Synopsis

« Mon nom est Mineko. Ce n’est pas le nom que mon père m’ a donné à ma naissance. C’est celui qu’ont choisi les femmes chargées de faire de moi une geisha, dans le respect de la tradition millénaire. Je veux raconter ici le monde des fleurs et des saules, celui du quartier de Gion. Chaque geisha est telle une fleur par sa beauté particulière et tel un saule, arbre gracieux, souple et résistant. On a dit de moi que j’étais la plus grande geisha de ma génération ; en tout cas j’ai frayé avec les puissants et les nobles. Et pourtant, ce destin était trop contraignant à mes yeux. Je veux vous raconter ce qu’est la vraie vie d’une geisha, soumise aux exigences les plus folles et récompensée par la gloire. Je veux briser un silence vieux de trois cents ans. »
Un témoignage exclusif, des révélations à couper le souffle, Mineko Iwasaki nous livre ici un témoignage surprenant sur un art de vivre aussi fascinant que cruel.

 

Mon avis

J'ai mis du temps à trouver ce roman. Introuvable sur les brocantes et dans les librairies jusqu'au jour où j'ai appris qu'il n'était plus édité. Je suis du genre coriace mais j'ai enfin pu le lire. 

 

J'ai appris que cette geisha fût une des personnes qui a aidé pour le livre "Geisha" d'Arthur Golden (livre que j'avais relativement bien aimé). Je suis un peu tombée sur le cul car j'ai lu plusieurs livres/biographies/autobiographies qui relatent la vie des Geishas dans le Japon d'hier et un peu dans celui d'aujourd'hui. Toutes les histoires diffèrent, chaques filles a sa propre façon d'être devenue Geiko et puis Maiko.

 

L'auteure du roman est devenue une atotori, c'est à dire, elle est l'héritière et doit renoncer à son nom, à celui que ses parents biologiques lui ont donné. Elle a choisi de se parfaire dans le domaine de la danse. 

 

Au fil de la lecture, on comprends que Mineko a toujours été enfermée dans une sorte de cocoon pour ne quasi jamais en sortir sauf quand elle l'a enfin décidé. Certaines personnes ne comprennent pas que parfois le style est puéril mais en vivant presque recluse, je pense qu'il est tout à fait logique que la personne est un style relativement enfantin car elle n'a jamais vu autre chose que Gion.

 

J'ai appris des choses encore différentes par rapport à d'autres biographies, et j'ai également pu comprendre, pourquoi certaines personnes s'évertuent à penser que les Geishas sont des prostituées.

 

Ce livre n'est pas le premier mais je pense qu'il ne sera pas le dernier car ce style de vie m'intrigue (il ne me fascine pas vraiment). J'ai juste envie d'en apprendre plus.

 

Note: 8/10

 

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article
24 septembre 2015 4 24 /09 /septembre /2015 18:35

Livre lu dans le cadre du challenge ABC 2015 (19/26)

Titre VO: Empress of Rome

Pocket

704 pages

 

Synopsis

Empire romain, Ier siècle de notre ère, sous le règne de Trajan. Fougueux et obstiné, le jeune Vix, ancien gladiateur, revient à Rome en quête de gloire. Fille d'un sénateur, l'insaisissable Sabine a soif d'aventure. Tous deux se connaissent depuis l'adolescence, et nourrissent une passion réciproque. Mais si elle aime s'amuser avec le beau Vix, Sabine rêve d'un grand destin – ce que le garçon ne pourra jamais lui offrir, contrairement à Hadrien, le futur empereur, auquel elle est promise.
Alors que Rome se prépare à de grands changements, les deux amants, happés chacun de leur côté par le tourbillon de l'histoire, sauront-ils se retrouver ?

 

Mon avis

Je dois dire que j'ai eu beaucoup de mal à me mettre dans l'ambiance de ce livre. Je savais que les protagonistes étaient les enfants des personnages du premier livre (Maitresse de Rome), mais je n'arrivais pas à me rappeler de la fin du précédent tome. Et, tout ça me coinçait quelque peu pour apprécier ce tome. 

 

Jusqu'à ce que je me décide et me persuade que celui-ci était très différent de l'autre que c'était une nouvelle histoire. C'est à ce moment là que j'ai vraiment apprécié mon livre et l'histoire des personnages. Je me doute que certains caractères tel que Vix sont fictifs, je n'ai pas eu besoin de la note de l'auteur pour être convaincue mais ça ne m'empêche pas d'imaginer qu'une personne lambda peut monter en grade à la seule force de son travail et non pas grâce à son argent.

 

Bien sûr, il y a eu des histoires d'amour, certaines étaient plus grosses que d'autres mais j'ai aussi appris des petits potins de l'histoire que je ne connaissais pas. Je ne resterais donc pas idiote à la fin de ce roman.

Je reste un peu sur ma faim aussi par rapport à l'histoire de Titus et Faustine. J'aurais aimé avoir également les avis et les pensées de cette dernière comme on a eu pour les autres mais étant donné son âge au début du livre, je comprends qu'il n'est pas peut être pas facile d'imaginer ce qu'elle peut ressentir.

 

On pressent également que ce roman aura une suite car la fin le laisse présager mais j'ai également pu lire que le 3e tome sera encore consacré aux mêmes personnages mais j'aimerais bien qu'on retrouve un petit peu les personnes qui ont été dans le tome 1 ainsi on pourrait boucler la boucle, bien sûr, si l'auteur veut s'arrêter à 3 tomes (j'ai qu'il existe un autre livre non lié à l'histoire des personnages et donc je ne le mets pas dans la saga).

 

Note:7.5/10

 

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article
22 août 2015 6 22 /08 /août /2015 08:11

Livre lu dans le cadre du challenge ABC 2015 (18/26)

Titre VO: The Lost Symbol

Le Livre de Poche

736 pages

 

Synopsis

Robert Langdon, professeur en symbologie, est convoqué d’urgence par son ami Peter Solomon, philanthrope et maçon de haut-grade, pour une conférence à donner le soir même.
En rejoignant la rotonde du Capitole, il fait une macabre découverte.
Ce sera le premier indice d’une quête haletante, des sous-sols de la Bibliothèque du Congrès aux temples maçonniques, à la recherche du secret le mieux gardé de la franc-maçonnerie.
Une aventure où s’affrontent les traditions ésotériques et la formidable intelligence de Robert Langdon.

 

Mon avis

3e tome des aventures de Robert Langdon. Cette fois-ci, Robert se retrouve au coeur des francs maçons et d'une nouvelle ville: Washington. Pour la première fois, l'auteur situe son personnage principal dans le continent d'où il est originaire.

 

Je dois dire que les 3/4 du livre m'ont mise en haleine, j'en voulais plus, je voulais connaître la suite. Je voulais connaître les réponses. Quand j'ai enfin eu les réponses à toutes les questions que je me posais, j'ai été déçue, j'aurais voulu une autre "symbolique" et aussi autre chose que j'ai vu venir à des km.

 

Je n'ai pas eu l'occasion de beaucoup "voyager" dans ce livre, alors que dans les 2 autres, j'avais envie de visiter les villes, de voir les monuments que Robert avait eu l'occasion de visiter à Rome et à Paris mais ici, je n'ai rien ressenti même si l'histoire était relativement intéressante. 

 

Je pense que l'auteur a été un peu dans la "facilité" du point de vue que cette ville est peut être en fait une ville qu'il connait très bien et n'a pas été très très loiin. Bien sûr, tout ceci n'est qu'une grosse supposition.

 

Un 4e tome est sorti, je pense que je le lirais car j'adore me poser plein de questions et je dois avouer que les symboles des francs maçons m'interessent particulièrement (dans ce tome-ci, autant le préciser).

 

Note: 7/10

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article
16 août 2015 7 16 /08 /août /2015 09:59

Titre VO: Fifty Shades of Grey

JC Lattès

551 pages

 

Synopsis

Lorsqu’Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime jeune chef d’entreprise Christian Grey, elle le trouve très séduisant mais profondément intimidant. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l’oublier – jusqu’à ce qu’il débarque dans le magasin où elle travaille et l’invite à un rendez-vous en tête-à-tête.

Naïve et innocente, Ana ne se reconnait pas dans son désir pour cet homme. Quand il la prévient de garder ses distances, cela ne fait que raviver son trouble.

Mais Grey est tourmenté par des démons intérieurs, et consumé par le besoin de tout contrôler. Lorsqu’ils entament une liaison passionnée, Ana découvre ses propres désirs, ainsi que les secrets obscurs que Grey tient à dissimuler aux regards indiscrets…

 

Mon avis

Ne jamais dire jamais. Ce roman, je ne voulais pas le lire. Il ne m'intéressait pas et son adaptation au cinéma n'était même pas dans ma wish list, pour moi ce livre devait être un film porno et je ne voulais pas voir The Hunter (OUAT/James Dornan) dans un film comme ça.

 

Mais je suis également une personne très curieuse de nature. J'ai donc regardé l'adaptation cinématographique (qui était ENA dans le cinéma de ma ville), je me suis dit que je me devais de le regarder pour au moins voir le film tant attendu pour la St Valentin 2015. 

 

Pour ce film, je dois dire que j'ai été déçue de ce film, je m'attendais à mieux (tout est quand même suggéré). J'ai été fort spoilée mais certains évènements dans le film mais également dans le livre (certains évènements ne se retrouvent pas dans le film).

 

Tandis que pour le livre, j'en avais tellement entendu du bien mais aussi du mal. Non, je dois dire que j'ai souvent entendu plus de mal que de bien mais je ne voulais pas lire le livre tant que l'engouement autour était aussi fou.

 

Je n'ai pas résisté au moment où on m'a prêté le premier tome pour le lire. Je dois dire qu'il y a vraiment des passages qui sont réellement drôle même si je pense que l'auteur ne voulait pas les rendre drôle. Les passages qui ont été drôle mais aussi bizarre, c'est surtout quand Christian parle au moment des passages relativement sexuels. Limite, il ne parle pas, ça serait aussi bien.

 

Dans le livre et dans le film, on remarque vraiment que 50 nuances est une fan fiction de Twilight, notamment les passages "plus", je pense que si on change les prénoms d'Ana et Christian en Bella et Edward on y verra que du feu.

 

Maintenant, à savoir si j'ai envie de continuer, c'est la grande question.

 

Note: 6/10

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article
10 août 2015 1 10 /08 /août /2015 07:22

Titre VO: Gone Girl

Le Livre de Poche

687 pages

 

Synopsis

« À quoi penses-tu ? Comment te sens-tu ? Qui es-tu ? Que nous sommes-nous fait l’un à l’autre ? Qu’est-ce qui nous attend ? Autant de questions qui, je suppose, surplombent tous les mariages, tels des nuages menaçants. »

Amy, une jolie jeune femme au foyer, et son mari Nick, propriétaire d’un bar, forment, selon toutes apparences, un couple idéal. Ils ont quitté New York deux ans plus tôt pour emménager dans la petite ville des bords du Mississipi où Nick a grandi. Le jour de leur cinquième anniversaire de mariage, en rentrant du travail, Nick découvre dans leur maison un chaos indescriptible : meubles renversés, cadres aux murs brisés, et aucune trace de sa femme. Quelque chose de grave est arrivée. Après qu’il a appelé les forces de l’ordre pour signaler la disparition d’Amy, la situation prend une tournure inattendue. Chaque petit secret, lâcheté, trahison quotidienne de la vie d’un couple commence en effet à prendre, sous les yeux impitoyables de la police, une importance inattendue et Nick ne tarde pas à devenir un suspect idéal. Alors qu’il essaie désespérément, de son côté, de retrouver Amy, il découvre qu’elle aussi cachait beaucoup de choses à son conjoint, certaines sans gravité et d’autres plus inquiétantes. Si leur mariage n’était pas aussi parfait qu’il le paraissait, Nick est néanmoins encore loin de se douter à quel point leur couple soi-disant idéal n’était qu’une illusion.

 

Mon avis

J'ai décidé de lire ce livre après avoir vu le film car je l'avais bien aimé, certes il était long, il me laissait en haleine tout le long du film.

 

Je me suis décidée à le lire car on m'avait dit que la fin du livre ne correspondait pas du tout à la fin film, je ne vais pas spoiler rien du tout.

 

J'avais bien aimé le film et j'ai bien aimé le livre ce qui est très rare. Je ne suis pas non plus la personne qui adore lire ce genre de livre (qui est qualifié quand même de thriller).

 

Je dois dire que l'auteur réussit bien son coup et le titre est vraiment bien exploité, je trouve d'ailleurs le titre français bien mieux que son titre anglais (ce qui est mystérieux, certes).

 

L'auteur arrive vraiment à nous faire poser des questions, Nick est-il vraiment le meurtrier? Nick est-il aussi méchant qu'on pense? Pourquoi ne fait-il que mentir? Amy est-elle aussi irréprochable qu'on le laisse croire?

 

Bref, on est jusqu'à un certain point avec pleins de questions qui vont rester longtemps dans la tête jusqu'à la fin du roman et même par la suite. Je me suis aperçue après avoir lu le livre que je me retrouvais avec les mêmes questions qu'à la fin du film.

 

Note: 9,5/10

 

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article
31 juillet 2015 5 31 /07 /juillet /2015 07:31

Livre lu dans le cadre d'une lecture commune organisée sur Livraddict

Titre VO: Gone with the wind

Folio

454 pages

 

Synopsis

Pendant la guerre de Sécession, alors que le Sud esclavagiste auquel ils appartiennent tous les deus est en train de perdre ses dernières batailles contre le Nord, Rhett Butler et Scarlett O'Hara s'aiment et se déchirent.

 

Mon avis

Toujours 8 ans après une première lecture, je me suis aperçue que j'avais oublié beaucoup de détail. J'ai toujours cru qu'un tome = un mari mais en fait, non. Je trouve ça dommage car la relation de Scarlett et Rhett méritait d'être approfondie. En même temps, deux crapules comme ça, je pense qu'à un moment, leur relation aurait tourné plus vite au vinaigre.

 

A partir de ce tome, j'ai enfin compris la création du Klan (vous savez bien, le Klan qui est toujours actif aux US et non pas le Klan Khadashian qui n'a rien à voir). Je dois avouer que c'était pas vraiment une partie de plaisir mais je trouve que Scarlett a une intelligence mal exploitée, elle arrive à être une parfaite femme d'affaire (et une mauvaise épouse ainsi qu'une mauvaise mère). Elle pourrait être qualifiée de féministe avant l'heure (bon, je peux bien sûr exploité très mal le terme de féministe).

 

Je dois également dire que la fin me laisse sur ma faim. Elle laisse une sorte de fin ouverte mais je n'ai jamais vu personne, osé s'en prendre à ce monument de la littérature. J'aurais un sentiment d'impersonnel dans la lecture (car oui, je le lirais par curiosité).

 

Je trouve également dommage que Scarlett mette autant de temps à découvrir ses vrais sentiments, il lui a fallu presque 12 ans pour découvrir qui elle était et qui elle aimait vraiment.

 

Son couple avec Rhett restera pour moi, l'un des couples les plus mythiques de l'histoire de la littérature (et du cinéma).

 

Note: 9,5/10

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article

Présentation

  • : Le Grenier de Sayyadina
  • Le Grenier de Sayyadina
  • : Vous trouverez ici tout ce que j'aime dans la vie : les livres, le cinéma, les séries à gogo (quand j'achète le dvd), parfois des concerts et des pièces de théatre.
  • Contact

Lecture en cours

 

http://img.livraddict.com/covers/112/112276/couv71179442.png