Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 18:41

Titre VO: Becoming Jane Eyre

10/18

243 pages

 

Synopsis

Dans le calme et la pénombre, au chevet de son père qui vient de se faire opérer des yeux, Charlotte Brontë écrit, se remémore sa vie, la transfigure. Elle devient Jane Eyre dans la rage et la fièvre, et prend toutes les revanches : sur ce père, pasteur rigide, désormais à sa merci, sur les souffrances de son enfance marquée par la mort de sa mère et de deux sœurs aînées, sur sa passion malheureuse pour un professeur de français à Bruxelles, sur son désespoir face à son frère rongé par l'alcool et la drogue, sur le refus des éditeurs qui retournent systématiquement aux trois sœurs Brontë leurs premiers romans, envoyés sous pseudonyme.

 

Mon avis

Même si j'ai trouvé le contenu intéressant, j'ai appris certaines choses que je ne connaissais pas sur l'auteur et sa famille. Je n'ai pas trouvé le livre en lui même fort transcendant, j'ai trouvé que par moment l'histoire était lourde que le style était lourd.

 

Je sais que c'est une histoire qui est proche de la biographie et qui est logiquement centrée sur la personne de Charlotte puisque le titre "Quand j'étais Jane Eyre" mais je pense que le titre est également mensongé, on parle souvent des autres soeurs, du frère ainsi que du père.

 

Je ne pense pas que je recommanderais ce livre, il m'a par moment donné un beau mal de crâne.

 

Note: 5/10

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 18:55

Pocket

503 pages

 

Synopsis

New York Mégapole de tous les possibles.
De tous les excès. Où la verticalité des buildings s'oppose à celle des souterrains, toujours plus profonds, peuplés de SDF. Où des hommes se déguisent en vampires pour se repaître de la vie de leur partenaire. Où l'industrie pornographique underground se développe à une inquiétante vitesse. Où l'on vend la mort filmée en direct. Au coeur de ce maelström, le journaliste Brady O'Donnel, dans le sillage de Rubis, femme envoûtante, plonge dans l'enfer.
Celui de la Promesse des Ténèbres.

Note : Ce roman est une préquelle de la Trilogie du Mal : L'Âme du mal, In Tenebris, Maléfices.

 

Mon avis

J'ai longtemps hésité avant de lire un roman de Maxime Chattam car je ne savais pas si ça allait me plaire ni par quel livre commencé. J'ai eu donc le plaisir de voir celui-ci parmi les livres offerts lors de l'action été chez Pocket "2 Pocket achetés, le 3e offert" et vu que les autres ne m'intéressaient pas, je me suis dit que c'était le bon moment pour moi de commencer un de ses livres.

 

En commencant, j'ai été choquée et pourtant il en faut beaucoup pour me choquer mais j'ai été, on va dire, choquée et étonnée par certains détails dans le livre et notamment par la pornographie underground, je n'aurais jamais imaginé ce genre de chose mais après tout, il faut de tout pour faire un monde.

 

A chaque fois, je n'arrêtais pas de me dire que je ne pourrais jamais achever que ça devenait vraiment glauque que j'avais des envies de jeter le livre contre un mur, le brûler mais à chaque fin de chapitre, j'avais la curiosité malsaine en moi qui se réveillait et me disait "continue encore un peu" et je dois dire que j'ai bien fait.

 

J'ai appris quelque chose que je ne doutais pas, c'est le peuple-taupe et ça m'a donné envie d'en apprendre un peu plus sur ces personnes là.

 

Je pense que je vais lire la Trilogie du Mal car ça m'a vraiment bien fait envie.

 

Note: 8/10

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article
13 septembre 2014 6 13 /09 /septembre /2014 16:02

Titre VOA street cat named Bob 

Pocket

245 pages

 

Synopsis

James Bowen est un ancien drogué. Élevé en Australie par une mère aimante mais dépassée, James s'était réfugié dans la drogue et va de rémission en rechute, souvent accompagné par son amie Belle. Quand l'un s'en sort, l'autre replonge. Mais il s'accroche une dernière fois à la vie et décide sur un coup de tête de s'installer en Angleterre pour réaliser son ultime rêve : jouer dans un groupe. Hélas, de groupe il ne rencontre que ceux des SDF : James fait la manche dans la rue.
Un jour, sur le palier de son minuscule studio en banlieue de Londres, il tombe sur un chat qui s'est battu, gravement blessé. James décide de le faire soigner et laisse une fortune au vétérinaire mais une seule chose compte : Bob semble tiré d affaire. À Covent Garden, James emmène son nouveau compagnon félin, qui devient bientôt une attraction partout où il chante. Mais leur duo ne pourra pas continuer : James est arrêté par la police. On lui reproche d avoir agressé verbalement un contrôleur dans le métro. Le seul point de repère de James lorsqu'il sort de prison, c'est son chat. James tente de se reconnecter socialement, il reprend contact avec sa mère en Australie. Vendeur de journaux à la criée devant les sorties de métro, il remporte un succès fou, surtout parmi les filles, qui s arrêtent pour caresser Bob et acheter un journal. Et c'est la célébrité qui attend ce beau matou, filmé par tous les touristes qui traversent Piccadilly, star de You tube. 
Plus que tout, c'est le récit d'une véritable amitié que James nous livre ici.

 

Mon avis

Tout d'abord, je dois dire que je ne lis plus tellement des témoignages ou des autobiographies voire des biographies. Il fut une époque où elles régnaient en maître dans ma bibliothèque et dans ma PAL mais par moment je fais des exceptions comme ici pour la bouille de ce chat car je pense que personne ne peut résister à ce matou qui trône fièrement sur la couverture et qu'on a qu'une envie: le caresser.

 

Je ne sais pas trop ce que je pourrais dire, l'auteur et maître de Bob nous raconte sa rencontre avec lui, son sauvetage mais également le sauvetage de sa propre vie. Alors qu'il était au fond du gouffre, il a réussi à s'en sortir avec l'aide de son chat ou plutôt pour son chat. Je croyais que l'être humain était devenu quelque peu insensible par rapport aux animaux et notamment vis à vis des chats mais en lisant leurs aventures, je me rencontre que j'ai eu parfois tort et ça fait du bien.

 

J'ai eu peur en voyant les dates que Bob ne soit plus de ce monde mais un tour sur Internet m'a rassurée et j'ai pu constater que celui-ci est toujours en forme et porte toujours aussi bien l'écharpe (va faire ça à un de tes chats).

 

Franchement, ce petit témoignage me redonne un peu foi en l'humanité.

 

Note: 10/10 (je sais comment on peut noter un témoignage)

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article
11 septembre 2014 4 11 /09 /septembre /2014 14:19

Titre VO: Beautiful Creatures

Le Livre de Poche

696 pages

 

Synopsis

J’ai longtemps rêvé de cette fille. Elle apparaissait dans un cauchemar où, malgré tous mes efforts, elle tombait sans que je ne puisse la sauver. Je me savais lié à elle d’une façon particulière. Et puis un jour, elle est arrivée en chair et en os dans au lycée de Gatlin, notre petite bourgade du Sud des Etats-Unis. Elle était belle et mystérieuse. Si j’avais su qu’en même temps que cette fille, dont j’allais tomber éperdument amoureux, surgirait aussi une malédiction... Nous étions menacés. Et cette fois, j’allais devoir la sauver... L’amour sera-t-il plus fort que le destin ?

 

 

Mon avis

J'ai eu l'occasion de voir le film avant de lire le livre. GROSSE ERREUR de ma part car j'ai pu voir des commentaires lynchant le film comme je sais pas quoi alors qu'à l'origine j'avais plutôt bien aimé même si je comprenais pas tout et me suis dit que le livre allait résoudre mes lacunes.

 

Il n'a pas fait que les résoudre: j'ai eu droit à une autre version de l'histoire.

 

J'ai souvent eu l'impression que Lena était le personnage principal, la narratrice alors qu'en réalité, elle n'est pas seule, elle est avec Ethan et c'est lui qui est le narrateur ce qui change beaucoup de nombreux romans pour jeunes adultes (ou adolescents) que j'ai eu l'occasion de lire où la fille était la narratrice et la bad ass de l'histoire ou la narratrice et celle à qui toutes les emmerdes arrivent. 

 

Lena est plutôt le genre fille banale, on est à peu près sur qu'on lui ressemble un peu (ou beaucoup) pour le style de vêtement ou par sa façon d'être voir même certaines façons d'aimer quelque chose.

 

Ethan est plutôt le jeune homme à qui tout réussi, il est joueur de basket, il a l'air beau gosse mais lui aussi a ses félures et il a un ami bizarre et il s'en fiche complètement!

 

Pendant un moment, j'ai cru que l'histoire se passait en Louisiane mais en fait, c'est en Caroline du Sud et je dois dire que niveau géographie des USA, je suis relativement perdue car je croyais qu'il n'y avait qu'en Louisiane qu'on trouvait le Bayou.

 

L'écriture est bien, je n'ai pas ressenti le fait que ça soit deux personnes qui ont écrit le livre peut être bien parce qu'elles sont fort complémentaires et ont un style quasi similaire.

 

Ce que j'ai également apprécié, c'est le fait qu'on retrouve des traces d'humour à des moments qui sont quand même sérieux.

 

Je n'ai qu'un bémol: le fait d'avoir changé le titre du livre pour qu'il corresponde avec le film car quand je parle de 16 lunes personne ne comprends.

 

Note: 10/10

 

 

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article
5 septembre 2014 5 05 /09 /septembre /2014 17:32

Livre lu dans le cadre du challenge ABC 2014 (19/26)

Titre VOThe Cousins' War, book 1 : The White Queen

550 pages

Archipoche

 

Synopsis

1464. L'Angleterre est en guerre. La maison d'York, avec à sa tête le roi Édouard IV, s'oppose à la maison de Lancastre, qui souhaite lui reprendre le trône. Le jeune roi fait alors la connaissance d'Élisabeth Woodville, veuve de Sir John Grey et mère de deux garçons, Richard et Thomas. Séduit, il l'épouse secrètement. Mais Richard Neville, comte de Warwick, cousin et principal conseiller du roi, voit d'un très mauvais oeil cette union qui contrecarre ses desseins politiques. Il voit de plus son influence décroître au profit des proches d'Élisabeth. Neville passe alors à l'ennemi et rejoint la maison de Lancastre... Luttes fratricides, complots et trahisons, secrets de palais...

 

Mon avis

Je connaissais déjà l'histoire car j'ai eu l'occasion de regarder la série de la BBC appelée "The White Queen" qui est basée sur ce livre et sa suite "The Red Queen" (qui n'a pas l'air d'être sorti en français). J'avais vraiment apprécié la série jusqu'à un certain point et j'espérais ne pas retrouver ce point dans le livre. 

 

Hélas ...

 

J'admire la façon dont l'auteur s'est documentée car elle a retracé un passé de l'histoire d'Angleterre qui n'est pas vraiment glorieux ni charmant, c'est une guerre qui fait rage. Je ne connais pas très bien l'histoire de ce pays et il a eu de sacré grands rois mais aussi de grandes batailles et pas que cela, il y a les découvertes, les auteurs et j'en passe.

 

On se concentre ici sur la guerre des Deux-Roses (qui doit son nom aux emblêmes des deux maisons qui se battent, l'une rose rouge et l'autre rose blanche) mais aussi à la guerre d'une jeune femme pour sa famille qui souhaite récupérer la terre à laquelle elle a droit. Elle va rencontrer un jeune homme qui s'appelle Edouard et qui va devenir un roi. Elle va longtemps batailler pour elle mais aussi pour placer sa famille au détriment de la famille d'Edouard (ce qui fait qu'elle n'est pas vraiment une femme très appréciée mais je suppose que tout cela était une coutume).

 

A chaque fois qu'il y aura un temps de paix, une nouvelle guerre se déclarera. Elle perdra ses proches mais essaiera toujours de se rapprocher malgré tout du pouvoir.

 

On pourrait croire que l'histoire en elle même racontée comme cela est déjà fort intense mais non l'auteur semble presque obligée de rajouter une partie un peu fantastique en faisant d'Elisabeth une descendante de Mélusine qui a des pouvoirs et un don de prescience. Je pense que c'est un peu trop gros. L'histoire était très intéressante sans pour autant rajouter cela et pourtant je ne suis pas la dernière à aimer tout ce qui touche un peu au fantastique mais là c'était un peu trop gros.

 

Je lirais peut être son autre livre "Deux soeurs pour un roi", il ne doit pas être trop mal dans son genre.

 

Note: 8/10

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article
30 août 2014 6 30 /08 /août /2014 15:18

Titre VO: Twilight

Black Moon

523 pages

 

Synopsis

Pour laisser à sa mère la liberté d'accompagner son compagnon dans ses déplacements, Bella décide de quitter Phoenix et s'installe chez son père, chef de la police de Forks, petite bourgade de l'état de Washington. Au lycée, ses regards se portent sur Edward Cullen dont la beauté et le comportement la terrorisent et la fascinent. La passion qui naît entre eux ne peut que l'exposer à de nombreux dangers car Edward n'est pas un humain et elle le sait.

 

Mon avis

Après la folie Twilight au niveau des livres et des films, je me suis décidée à relire ce livre mais surtout le relire après avoir vu 8 fois (au minimum) le premier film, c'était un fameux challenge puisque ma mémoire a été quelque peu engourdée par la version filmée. Je me suis donc retrouvée face à quelque chose de presque nouveau.

 

J'ai été étonnée des descriptions, des dialogues et même des histoires qui variaient largement. En fait, on comprends mieux l'histoire de la famille Cullen dans le livre que dans le film. Je préfère une Bella dans mon imagination que dans l'imagination des réalisateurs.

 

Dans ce livre, on ressent un peu plus l'animosité de Rosalie envers Bella qu'on a l'impression que dans le film, on la ressent moins fort. Dans le livre, les 3 vampires nomades n'ont pas vraiment une place en particulier, on les retrouve vraiment vers la fin.

 

Comme je l'ai dit, ceci est une relecture mais aussi bien la première fois, j'ai été subjuguée par l'écriture par l'histoire qu'ici j'ai plutôt regardé le style d'écriture.

 

En fait, je trouve que le livre est très long et il y a beaucoup de descriptions et des passages qui sont pour moi relativement importants qu'on ne retrouve pas dans le film (la transformation de Carlisle? Non?)

 

Je vais peut être relire le reste pour continuer à revoir l'essentiel, la vraie lecture de Twilight et non plus celle formatée par le cinéma.

 

Note: 7/10

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article
24 août 2014 7 24 /08 /août /2014 16:32

Titre VOBishoujo Senshi Sailor Moon - Renewal Edition, book 05

PiKa Edition

245 pages

 

Synopsis

Coincée au 30e siècle, Usagi est prisonnière du prince Diamond, chef de la secte Black Moon, qui la retient sur la planète Nemesis, dont l'énergie négative est censée bloquer les pouvoirs de notre héroïne. Mais soudain, le cristal d'argent se réveille et Usagi peut à nouveau se transformer en Sailor Moon et libérer ses amies. Elles parviennent à s'enfuir mais Tuxedo Mask, qui était parti à la recherche de Chibiusa, tombe entre les griffes de la mystérieuse Black Lady, qui fait de lui son esclave. Sailor Moon va devoir une fois de plus affronter son bien-aimé sous l'emprise de ses ennemis.

 

Mon avis

Que dire? Ce tome-ci raconte ce qu'il est advenu de Small Lady après que Wiseman l'a emmenée mais il faut le dire qu'il a emmené avec son propre consentement. Elle a beau avoir 1.000 ans, elle réagit encore comme une enfant même en devenant Black Lady, elle réagit encore par moment comme une petite fille pourtant elle redeviendra une enfant grâce à une chose à laquelle elle était encore attachée.

 

Ici, on en apprend un peu plus sur le devoir de Sailor Pluto et ce qui se passera si elle utilise ses pouvoirs. Je me demande comment ils vont faire pour la ramener à la vie si toutefois elle est bien ramenée à la vie.

 

J'ai versé ma petite larme en voyant Sailor Moon rencontrer Neo Queen Serenity même si un problème pouvait survenir après tout l'une comme l'autre a le même défaut, d'être restée un peu Usagi, ce petit lapin de la lune.

 

Un petit bémol, j'ai trouvé que la conclusion et la suppression de l'ennemi a été un peu trop vite, je serais curieuse de savoir si le prochain ennemi est le même que dans l'anime: Mistress 9 et donc l'arrivée de ma Sailor préférée: Sailor Saturn.

 

Une autre chose que j'ai bien aimé, c'est le visage de Black Lady, malgré qu'elle soit un ennemi, elle a un visage superbe.

Note: 9/10

Coincée au 30e siècle, Usagi est prisonnière du prince Diamond, chef de la secte Black Moon, qui la retient sur la planète Nemesis, dont l'énergie négative est censée bloquer les pouvoirs de notre héroïne. Mais soudain, le cristal d'argent se réveille et Usagi peut à nouveau se transformer en Sailor Moon et libérer ses amies. Elles parviennent à s'enfuir mais Tuxedo Mask, qui était parti à la recherche de Chibiusa, tombe entre les griffes de la mystérieuse Black Lady, qui fait de lui son esclave. Sailor Moon va devoir une fois de plus affronter son bien-aimé sous l'emprise de ses ennemis.
Coincée au 30e siècle, Usagi est prisonnière du prince Diamond, chef de la secte Black Moon, qui la retient sur la planète Nemesis, dont l'énergie négative est censée bloquer les pouvoirs de notre héroïne. Mais soudain, le cristal d'argent se réveille et Usagi peut à nouveau se transformer en Sailor Moon et libérer ses amies. Elles parviennent à s'enfuir mais Tuxedo Mask, qui était parti à la recherche de Chibiusa, tombe entre les griffes de la mystérieuse Black Lady, qui fait de lui son esclave. Sailor Moon va devoir une fois de plus affronter son bien-aimé sous l'emprise de ses ennemis.
 
24 août 2014 7 24 /08 /août /2014 10:07

Titre VOOtoyomegatari, book 4

Ki-Oon

190 pages

 

Synopsis

Obligé de renoncer à la belle Talas, Smith, qui a enfin trouvé un guide, repart pour Ankara en passant par la Perse. Mais sa route est semée d’embûches... Voilà notre chercheur contraint de faire une nouvelle halte non loin de la mer d’Aral ! De son côté, la famille de Pariya s’apprête à recevoir le père du jeune homme rencontré à Kalaza. Un futur époux en perspective ?

 

Mon avis

En voyant la couverture, j'ai eu un peu peur de perdre la première famille rencontrée durant ce manga ainsi que le couple formé par Amir et Karluk mais dès le premier chapitre, on les retrouve et ça me fait plaisir, j'espère sincèrement que l'auteur fera ça à chaque fois et à chaque nouveau couple qu'on découvrira grâce à Monsieur Smith.

 

Dans ce 4e tome, on découvre donc une nouvelle famille avec des jeunes filles à marier et pas n'importe quelles filles: des jumelles! Elles sont relativement exubérantes ce qui fait que par moment le manga est très drôle mais ça ne l'empêche pas d'avoir un côté relativement sérieux et très historique.

 

Comme depuis le premier tome que j'ai commencé ce que j'apprécie grandement dans cet ouvrage c'est le fait qu'il ne se base pas sur un univers japonais, qu'on se retrouve dans un autre "univers", on est dans le passé mais dans un passé basé sur la vie dans les alentours de la Turquie.

 

Les dessins sont toujours aussi superbes, j'aurais bien un petit bémol c'est du fait que les jumelles n'étant pas très portées sur la couture, etc. l'auteur n'a pas réussi à nous proposer un superbe dessin avec un motif ultra bien fait.

 

J'ai également trouvé que ça allait vite mais je suppose qu'à l'époque tout se passait relativement vite et aussi l'auteur a un sujet bien précis et si on doit croiser plusieurs histoires de mariées jusqu'à Ankara, elle doit bien sauteur certaines étapes.

 

J'ai hâte de lire le 5e tome et de voir le mariage des jumelles.

 

Note: 9/10

22 août 2014 5 22 /08 /août /2014 17:32

Le Livre de Poche

191 pages

 

Synopsis

Elles sont quarante, enfermées dans une cave, sous la surveillance d'impassibles gardiens qui les nourrissent. La plus jeune - la narratrice - n'a jamais vécu ailleurs. Les autres, si aucune ne se rappelle les circonstances qui les ont menées là, lui transmettent le souvenir d'une vie où il y avait des maris, des enfants, des villes... ... Lire la suite 
Mystérieusement libérées de leur geôle, elles entreprennent sur une terre déserte une longue errance à la recherche d'autres humains - ou d'une explication. Elles ne découvrent que d'autres caves analogues, peuplées de cadavres.

On a pu parler de Kafka, de Paul Auster ou du Désert des Tartares au sujet de cette oeuvre à la fois cauchemardesque et sereine, impassible et bouleversante. 

 

Mon avis

Je dois avouer que j'ai longtemps hésité à acheter ce livre, j'ai souvent pensé que ce livre n'était plus édité (après tout ça peut arriver), et puis, je l'ai vu à la librairie et à cause de son titre, je n'ai pas pu résisté et j'ai acheté le livre et je dois dire que je n'ai pas été déçue.

 

Le livre est vraiment intéressant de par son titre et de par son contenu car ce livre a un réel double sens. Aussi bien dans son thème et dans son histoire.

 

On se retrouve avec une question qui perdure durant tout le livre, la même question que se pose les 40 femmes "Où sont-elles?" "Que s'est-il passé?" "Sont-elles sur Terre?" et surtout "Pourquoi?" Aucune de ses questions n'aura de réponses autant le dire mais on va quand même les suivre dans leurs quotidiens pour savoir ce qu'elles vont devenir.

 

On se retrouve également dans un drame, un drame psychologique mais ça s'apparente également à de la science fiction.

 

On sent que l'auteur connait son thème, connait bien l'âme humaine puisqu'elle fut psychanalyste. Et à la fin, on se retrouve avec des questionnements encore plus forts et auxquels on aura jamais de réponse.

 

C'est vraiment un petit livre mais j'ai l'impression qu'il a vraiment bien chamboulé ma petite vie de lectrice.

 

Note: 10/10

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article
19 août 2014 2 19 /08 /août /2014 15:11

Le Livre de Poche

391 pages

 

Synopsis

Misery Chastain est morte. Paul Sheldon l'a tuée avec plaisir. Tout cela est bien normal, puisque Misery Chastain est sa créature, le personnage principal de ses romans. Elle lui a rapporté beaucoup d'argent, mais l'a aussi étouffé : sa mort l'a enfin libéré. Maintenant, il peut écrire un nouveau livre.
Un accident de voiture le laisse paralysé aux mains d'Annie Wilkes, l'infirmière qui le soigne chez elle. Une infirmière parfaite qui adore ses livres mais ne lui pardonne pas d'avoir fait mourir Misery Chastain. Alors, cloué dans sa chaise roulante, Paul Sheldon fait revivre Misery. Il n'a pas le choix...

 

Mon avis

Je dois dire que pour ce roman, j'étais un peu sceptique. J'ai maintenant lu quelques livres de Stephen King et j'ai souvent été mitigée par leur lecture MAIS celui-ci m'a été chaudement recommandé et je dois dire que j'ai adoré.

 

Je suis passée par tous les états; horreur, dégout, rire, larmes et questionnement.

 

J'ai trouvé que l'intrigue était bien menée, elle m'a vraiment tenu en haleine jusqu'au bout et jusqu'au bout, je me suis posée la même question "comment cela va-t-il se finir?" et j'ai vraiment été subjuguée et à la fin du roman, je ne voulais pas finir mais j'étais arrivée à mon arrêt de train et j'ai du m'arrêter pour les 20 dernières pages (ce qui est relativement rare que je râle pour un arrêt, la seule et unique fois que j'ai fait cela, c'était à l'époque d'Harry Potter).

 

Et pour une fois, j'ai su qu'il y avait un film avant de savoir que le livre existait et j'ai vraiment envie de le regarder car après avoir l'actrice qui incarne Annie Wilkes, ça doit être quelque chose car elle a vraiment la tête du personnage que je m'étais imaginée et ça c'est TRES rare.

 

Ce livre m'a relativement bien réconciliée avec l'auteur.

 

Note: 9.5/10

 

 

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article

Présentation

  • : Le Grenier de Sayyadina
  • Le Grenier de Sayyadina
  • : Vous trouverez ici tout ce que j'aime dans la vie : les livres, le cinéma, les séries à gogo (quand j'achète le dvd), parfois des concerts et des pièces de théatre.
  • Contact

Lecture en cours

 

http://img.livraddict.com/covers/112/112276/couv71179442.png