Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2015 2 22 /12 /décembre /2015 08:36

Livre lu dans le cadre du challenge ABC 2015 (26/26)

Vierundzwanzig Stunden aus dem Leben einer Frau

Le Livre de Poche

128 pages

 

Synopsis

Scandale dans une pension de famille « comme il faut », sur la Côte d'Azur du début du siècle : Mme Henriette, la femme d'un des clients, s'est enfuie avec un jeune homme qui pourtant n'avait passé là qu'une journée... Seul le narrateur tente de comprendre cette « créature sans moralité », avec l'aide inattendue d'une vieille dame anglaise très distinguée, qui lui expliquera quels feux mal éteints cette aventure a ranimés chez la fugitive. Ce récit d'une passion foudroyante, bref et aigu comme les affectionnait l'auteur d'Amok et du Joueur d'échecs, est une de ses plus incontestables réussites.

 

Mon avis

Ceci est une relecture, j'avais déjà lu ce roman/nouvelle, il y a de cela dix ans. Je dois dire qu'à cette époque, j'aimais bien lire du classique pour être au même niveau que les personnes de mon entourage et tout le monde tarissait des éloges sur Zweig. Je me suis aventurée à lire ce livre, j'avais été mitigée par la façon d'écrire mais récemment je me suis remise à le lire avec d'autres romans ou plutôt avec des biographies et j'ai été subjuguée par la façon dont l'auteur réussissait à me captiver avec des romans biographiques.

 

C'est donc tout naturellement que j'ai décidé de relire ce livre.

 

Mon avis sur la question n'a toujours pas changé, j'aime cet auteur quand il écrit des biographies car on sent qu'il aime ce qu'il fait mais autant quand il écrit des romans plus "fictifs", j'ai du mal avec son style. Je suis d'accord sur le fait que le personnage principal raconte 24h dans sa vie mais je dois quand même avouer que c'est lourd sans au moins un peu de dialogue, il n'y a peut être que 128 pages mais je trouvais qu'un chapitre était fort long. Après c'est peut être moi qui n'est pas compris où voulait en venir l'auteur et ce sera honte sur moi de ne pas avoir compris la subtilité de l'écrit.

 

Je dois avouer qu'avoir deux narrateurs, n'est pas non plus dans l'idéal car aussi bien l'un est facile dans sa façon de voir, relativement carré que Mrs C. est plus encline à faire des descriptions, à tourner autour du pot. Cependant, l'auteur a aussi de la sensibilité qui n'est pas vraiment pour déplaire.

 

Bien entendu, ce n'est pas parce qu'un roman ne m'a pas vraiment plu et pour lequel j'ai été mitigée, j'arrêterais de le lire, je vais surement retourner dans les méandres de ses biographies jusqu'à ce que je trouve un récit qui me plaise vraiment.

 

Note: 6,5/10

 

 

Partager cet article

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Grenier de Sayyadina
  • Le Grenier de Sayyadina
  • : Vous trouverez ici tout ce que j'aime dans la vie : les livres, le cinéma, les séries à gogo (quand j'achète le dvd), parfois des concerts et des pièces de théatre.
  • Contact

Lecture en cours

 

http://img.livraddict.com/covers/112/112276/couv71179442.png