Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 13:18

Livre lu dans le cadre du challenge ABC 2015 (20/26)

Geisha of Gion

Le Livre de Poche

349 pages

 

Synopsis

« Mon nom est Mineko. Ce n’est pas le nom que mon père m’ a donné à ma naissance. C’est celui qu’ont choisi les femmes chargées de faire de moi une geisha, dans le respect de la tradition millénaire. Je veux raconter ici le monde des fleurs et des saules, celui du quartier de Gion. Chaque geisha est telle une fleur par sa beauté particulière et tel un saule, arbre gracieux, souple et résistant. On a dit de moi que j’étais la plus grande geisha de ma génération ; en tout cas j’ai frayé avec les puissants et les nobles. Et pourtant, ce destin était trop contraignant à mes yeux. Je veux vous raconter ce qu’est la vraie vie d’une geisha, soumise aux exigences les plus folles et récompensée par la gloire. Je veux briser un silence vieux de trois cents ans. »
Un témoignage exclusif, des révélations à couper le souffle, Mineko Iwasaki nous livre ici un témoignage surprenant sur un art de vivre aussi fascinant que cruel.

 

Mon avis

J'ai mis du temps à trouver ce roman. Introuvable sur les brocantes et dans les librairies jusqu'au jour où j'ai appris qu'il n'était plus édité. Je suis du genre coriace mais j'ai enfin pu le lire. 

 

J'ai appris que cette geisha fût une des personnes qui a aidé pour le livre "Geisha" d'Arthur Golden (livre que j'avais relativement bien aimé). Je suis un peu tombée sur le cul car j'ai lu plusieurs livres/biographies/autobiographies qui relatent la vie des Geishas dans le Japon d'hier et un peu dans celui d'aujourd'hui. Toutes les histoires diffèrent, chaques filles a sa propre façon d'être devenue Geiko et puis Maiko.

 

L'auteure du roman est devenue une atotori, c'est à dire, elle est l'héritière et doit renoncer à son nom, à celui que ses parents biologiques lui ont donné. Elle a choisi de se parfaire dans le domaine de la danse. 

 

Au fil de la lecture, on comprends que Mineko a toujours été enfermée dans une sorte de cocoon pour ne quasi jamais en sortir sauf quand elle l'a enfin décidé. Certaines personnes ne comprennent pas que parfois le style est puéril mais en vivant presque recluse, je pense qu'il est tout à fait logique que la personne est un style relativement enfantin car elle n'a jamais vu autre chose que Gion.

 

J'ai appris des choses encore différentes par rapport à d'autres biographies, et j'ai également pu comprendre, pourquoi certaines personnes s'évertuent à penser que les Geishas sont des prostituées.

 

Ce livre n'est pas le premier mais je pense qu'il ne sera pas le dernier car ce style de vie m'intrigue (il ne me fascine pas vraiment). J'ai juste envie d'en apprendre plus.

 

Note: 8/10

 

Partager cet article

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Grenier de Sayyadina
  • Le Grenier de Sayyadina
  • : Vous trouverez ici tout ce que j'aime dans la vie : les livres, le cinéma, les séries à gogo (quand j'achète le dvd), parfois des concerts et des pièces de théatre.
  • Contact

Lecture en cours

 

http://img.livraddict.com/covers/112/112276/couv71179442.png