Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2014 7 12 /10 /octobre /2014 12:10

Livre lu dans le cadre de la Masse Critique de Babelio

Le Passeur

192 pages

 

Synopsis

1er septembre 1977, Maria Callas est chez elle, dans son grand appartement parisien de l’avenue Georges-Mandel, seule. Rideaux tirés, elle regarde les photos de ses rôles, réécoute ses disques et se souvient de sa vie.

 

Elle disparaît le 16 septembre au matin. On a dit que le grand air de Tosca, Vissi d’arte, vissi d’amore (« J’ai vécu d’art, j’ai vécu d’amour ») résumait toute son existence : elle a vécu d’art, c’est certain, mais d’amour ?


Dans ce récit émouvant en forme de journal imaginaire, Alain Duault revit les deux dernières semaines de la diva. Il se glisse dans sa peau comme dans ses rôles, explore son existence flamboyante et douloureuse passée aux côtés de personnalités qui, chacune à sa manière, partagèrent sa vie, tels Luchino Visconti ou Aristote Onassis.

 

Des vivas sur les plus grandes scènes d'opéra du monde aux turpitudes de sa vie amoureuse, Maria Callas dévoile ainsi, dans ce qui pourrait être son testament, une partie de ses mystères et de ses ombres.

 

Mon avis

 

Tout d'abord, je dois remercier Babelio, la maison d'édition Le Passeur pour l'envoi aussi rapide du livre mais je dois également remercier l'auteur Alain Duault pour la dédicace, c'est bien la première fois qu'on me dédicace un livre et un que j'ai reçu pas un où j'ai dû faire la file pendant des heures.

 

Je dois dire que je suis relativement novice en matière d'opéra mais je connais au moins la Callas de nom et je connais son timbre de voix. Ce livre m'a également permis de découvrir des opéras que je ne connaissais pas et dont Youtube fut mon sauveur pour certaines chansons dont on parlait dans ce livre pour au moins mettre une note sur ce qu'il était dit.

 

On sent en lisant ce livre que l'auteur est un réel adepte de l'opéra et qu'il a également fait ses recherches (en même temps, il a écrit le dictionnaire pour les amoureux de l'opéra, ça serait bête qu'il connaisse pas son sujet).

 

Malgré que ça soit une biographie fictive, on se prend au jeu d'entrer dans la vie de Maria Callas ou plutôt dans les 15 derniers jours de sa vie. Je connaissais certains détails grâce à Secrets d'histoire (et Stéphane Bern) mais ça ne m'a pas empêché d'apprécier cette écriture.

 

Ce livre m'a donné envie de regarder ou d'écouter La Traviata mais celle avec Maria Callas.

 

Note: 10/10

Partager cet article

Published by Sayyadina - dans Livres
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Grenier de Sayyadina
  • Le Grenier de Sayyadina
  • : Vous trouverez ici tout ce que j'aime dans la vie : les livres, le cinéma, les séries à gogo (quand j'achète le dvd), parfois des concerts et des pièces de théatre.
  • Contact

Lecture en cours

 

http://img.livraddict.com/covers/112/112276/couv71179442.png